Show Less

Enseigner les « classiques » aujourd’hui

Approches critiques et didactiques

Series:

Edited By Isabelle de Peretti and Béatrice Ferrier

Dans le sillage de la recherche sur la littérature et son enseignement, cet ouvrage apporte une contribution à l’épineuse question des « classiques » à l’école, au collège et au lycée. Dans un contexte de nouvelles prescriptions institutionnelles, de nouveaux publics, de mutations culturelles et d’avancées de la critique, peut-on encore envisager l’enseignement des classiques ? Ou, du moins, dans quelle mesure est-il nécessaire de le renouveler ?
Partant d’une réflexion conceptuelle (définitions et critères), l’approche choisie articule étroitement entrées critiques et entrées didactiques. Évolution des corpus, processus de classicisation, mutations des réceptions et des pratiques enseignantes sont analysés à partir de genres (littérature d’idées, autobiographie, théâtre et littérature de jeunesse…), d’auteurs (Racine, Balzac, Baudelaire, Flaubert, Rimbaud…), de cadres ou de lectures critiques, de nouveaux objets (réécritures et transécritures, films, BD…) ou de dispositifs (écriture, carnet de lecture, débat, dessin…).
Cette réflexion, qui débouche sur des propositions didactiques, fait suite au colloque « Manières de critiquer, manières d’enseigner la littérature : conceptions, places et approches des classiques dans la construction d’une culture commune » tenu à l’université d’Artois, les 25 et 26 novembre 2009.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

BILAN ET PERSPECTIVES : REGARDS CROISÉS

Extract

289 Les textes du patrimoine, les didacticiens, les enseignants, les élèves Jacques CRINON CIRCEFT-ESCOL (universités de Paris Est Créteil et de Paris 8) Un colloque est un moment privilégié pour saisir, à un moment donné, les préoccupations qui animent les chercheurs sur un sujet et dans un champ. Mon point de vue, en tentant de dégager quelques points forts – et quelques points aveugles – est à la fois intérieur et extérieur. Intérieur parce qu’il est celui d’un didacticien du français. Extérieur parce que, contrairement à beaucoup ici, ce didacticien n’appartient pas à une équipe de recherche en littérature, mais à une équipe de sciences de l’éducation, qui s’intéresse aux apprentissages scolaires et notam- ment à la manière dont l’école et les enseignants, par leurs manières d’enseigner, concourent à perpétuer les inégalités d’apprentissage liées à la socialisation langagière familiale. Je tenterai ce retour sur les travaux du colloque en reprenant succes- sivement quelques grands points de l’appel à communications. Des finalités au répertoire : lire les « classiques » La question centrale du colloque, la place des classiques dans l’enseignement de la littérature aujourd’hui, n’est tautologique qu’en apparence. Les classiques y ont forcément leur place, si l’on retient pour les définir, comme l’a rappelé Violaine Houdart-Mérot, leur statut d’œuvres étudiées dans les classes1. Mais c’est justement l’un des intérêts du sujet que d’interroger sur l’apparition d’un nouveau corpus d’œuvres, en voie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.