Show Less

Théâtres d’Asie et d’Orient

Traditions, rencontres, métissages

Series:

Edited By Eve Feuillebois-Pierunek

Ce livre offre un panorama des formes théâtrales – traditionnelles ou modernes – d’Asie et d’Orient, du Japon au Maroc en passant par la Turquie et Israël, pour la première fois réunies en un même volume dans une perspective comparatiste. Deux espaces s’y dessinent, d’une part l’Extrême-Orient et l’Inde où l’art théâtral est une évidence et appartient à la « grande » littérature, et d’autre part le Moyen-Orient où son statut est moins assuré en raison de sa position mineure dans la hiérarchie des arts. De même, deux sortes de théâtres se succèdent, se complètent ou s’opposent : les formes traditionnelles, caractérisées par la stylisation et le recours à toute la palette des arts visuels et auditifs, et les formes modernes, partout inspirées de l’Occident, avec plusieurs types d’assimilation. Les articles de ce volume tentent de proposer une définition interculturelle du théâtre, d’en distinguer les genres et d’en déterminer les fonctions, en partant de la présentation des différentes expressions théâtrales traditionnelles. Ils étudient les modalités de rencontre de celles-ci avec le théâtre occidental, les métissages ou évolutions qui en ont résulté, les thématiques et aspects formels qui ont retenu l’attention des dramaturges modernes et contemporains d’Asie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Jeu théâtral et acte rituel chez les Néwar du Népal. Une introduction au théâtre néwar

Extract

Jeu théâtral et acte rituel chez les Néwar du Népal Une introduction au théâtre néwar Gérard TOFFIN Centre national de la recherche scientifique Situé au carrefour des mondes culturels indien et tibétain, le Népal contemporain présente une grande diversité en matière d’expressions théâtrales (népali : nâtak ou nâc)1. On peut distinguer trois ensembles relativement bien caractérisés : 1°) Le théâtre tibétain, principalement de type cham (danses reli- gieuses masquées), est donné dans les cours de certains monastères, tant dans la vallée de Katmandou que dans les zones d’influence tibétaine du nord du pays, tel le pays Sherpa. 2°) Le théâtre néwar de la vallée de Katmandou et de ses environs, d’une grande richesse et encore peu étudié, porte, lui, la marque domi- nante de l’Inde, même s’il possède des caractéristiques propres. Quelques œuvres correspondent à des pièces anciennes (XVe- XVIIIe siècles) dont on possède des livrets composés en sanskrit, en maithili ou en néwari, parfois dans ces trois langues mélangées. 3°) Le théâtre des castes indo-népalaises et des groupes tribaux, janajâti, des collines et des plaines du sud (Téraï) couvre plusieurs genres dramatiques, quelquefois de simples danses, mis en scène à l’occasion des fêtes religieuses. Mentionnons le Barka Nâc (litt. la « Grande Danse ») des Tharu du Téraï, qui doit beaucoup...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.