Show Less

Théâtres d’Asie et d’Orient

Traditions, rencontres, métissages

Series:

Eve Feuillebois-Pierunek

Ce livre offre un panorama des formes théâtrales – traditionnelles ou modernes – d’Asie et d’Orient, du Japon au Maroc en passant par la Turquie et Israël, pour la première fois réunies en un même volume dans une perspective comparatiste. Deux espaces s’y dessinent, d’une part l’Extrême-Orient et l’Inde où l’art théâtral est une évidence et appartient à la « grande » littérature, et d’autre part le Moyen-Orient où son statut est moins assuré en raison de sa position mineure dans la hiérarchie des arts. De même, deux sortes de théâtres se succèdent, se complètent ou s’opposent : les formes traditionnelles, caractérisées par la stylisation et le recours à toute la palette des arts visuels et auditifs, et les formes modernes, partout inspirées de l’Occident, avec plusieurs types d’assimilation. Les articles de ce volume tentent de proposer une définition interculturelle du théâtre, d’en distinguer les genres et d’en déterminer les fonctions, en partant de la présentation des différentes expressions théâtrales traditionnelles. Ils étudient les modalités de rencontre de celles-ci avec le théâtre occidental, les métissages ou évolutions qui en ont résulté, les thématiques et aspects formels qui ont retenu l’attention des dramaturges modernes et contemporains d’Asie.

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

Théâtres de Perse et d’Iran. Formes originelles et importation occidentale

Extract

Théâtres de Perse et d’Iran Formes originelles et importation occidentale Ève FEUILLEBOIS-PIERUNEK Sorbonne nouvelle – Paris 3, UMR 7528 Mondes iranien et indien L’Iran possède à la fois un théâtre rituel encore très vivace, et un théâtre profane populaire (marionnettes, comédie improvisée) qui, jusqu’à la fin du XIXe siècle, ne doit rien à l’Occident. La question de l’existence d’un théâtre indigène en Iran s’est cristallisée dans l’affron- tement des thèses de deux spécialistes iranisants de la question : Ghanoonparvar estime qu’il n’y a pas de tradition théâtrale iranienne avant la deuxième moitié du XIXe siècle et l’importation du théâtre occidental1 ; Willem Floor estime au contraire qu’une tradition théâtrale existe bien avant cette époque. En réalité, les deux chercheurs défi- nissent le théâtre de façon très différente. Pour Ghanoonparvar, il s’agit essentiellement d’un texte moulé dans des formes d’inspiration occi- dentale (Ghanoonparvar, 1995). Pour Floor, le théâtre est performance, et naît dans un contexte rituel ou de divertissement (Floor, 2005 : 13). Nous examinerons successivement les formes traditionnelles et le théâtre d’influence occidentale. Le théâtre iranien contemporain sera traité dans l’article de Liliane Anjo. 1 Avant lui, de nombreux chercheurs ont professé un tel avis, notamment M.T. Bahâr (« Le théâtre et le jeu d’acteur n’existent pas en Iran », Bahâr, 1972 : 185), P.N. Khânlari (« Nous savons que le théâtre au sens propre n’est pas...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.