Show Less

Théâtres d’Asie et d’Orient

Traditions, rencontres, métissages

Series:

Edited By Eve Feuillebois-Pierunek

Ce livre offre un panorama des formes théâtrales – traditionnelles ou modernes – d’Asie et d’Orient, du Japon au Maroc en passant par la Turquie et Israël, pour la première fois réunies en un même volume dans une perspective comparatiste. Deux espaces s’y dessinent, d’une part l’Extrême-Orient et l’Inde où l’art théâtral est une évidence et appartient à la « grande » littérature, et d’autre part le Moyen-Orient où son statut est moins assuré en raison de sa position mineure dans la hiérarchie des arts. De même, deux sortes de théâtres se succèdent, se complètent ou s’opposent : les formes traditionnelles, caractérisées par la stylisation et le recours à toute la palette des arts visuels et auditifs, et les formes modernes, partout inspirées de l’Occident, avec plusieurs types d’assimilation. Les articles de ce volume tentent de proposer une définition interculturelle du théâtre, d’en distinguer les genres et d’en déterminer les fonctions, en partant de la présentation des différentes expressions théâtrales traditionnelles. Ils étudient les modalités de rencontre de celles-ci avec le théâtre occidental, les métissages ou évolutions qui en ont résulté, les thématiques et aspects formels qui ont retenu l’attention des dramaturges modernes et contemporains d’Asie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Le théâtre ouïgour, hier et aujourd’hui

Extract

Mukaddas MIJIT et Salime KAMAL Université de Paris Ouest Nanterre La Défense / Xinjiang Giziti I. L’héritage de la tradition Il sera ici question du théâtre des Ouïgours, un peuple turc d’Asie centrale. Ils constituent actuellement une des minorités ethniques les plus importantes de Chine, et vivent principalement dans la province autonome ouïgoure du Xinjiang. De nombreux Ouïgours se sont éga- lement dispersés dans les autres pays de l’Asie centrale, en particulier au Kazakhstan. D’après les sources écrites, le théâtre ouïgour a onze siècles derrière lui. La première pièce dramatique date du milieu du IXe siècle, de l’époque du Royaume ouïgour Qocho (Qocho uyghur khanliqi) et du roi Bögö Tékin qui régnait sur l’actuel Turpan à l’est de la région autonome ouïgoure. La pièce Maytry Simit (ou Maytrya Simiti) était une œuvre bouddhiste narrant l’histoire des rencontres de fidèles avec le Maytry (une figure religieuse importante de la région) et décrivant ses bonnes actions (Baruch, 1946 : 67-92). Au début du XXe siècle, des archéo- logues allemands retrouvèrent des manuscrits de Maytry Simit à Turpan, rédigés en ancien ouïgour. Puis d’autres versions de ce texte furent retrouvées à Qumul (à l’est de la région) et à Kucha (au sud). Il comprend vingt-cinq chapitres clairement définis et précédés d’un résumé de la scène concernée....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.