Show Less

Atomes sous surveillance

Une histoire de la sûreté nucléaire en France

Series:

Cyrille Foasso

Cet ouvrage a reçu le prix Paul Biro 2013 Prévention des risques.

L’accident de Fukushima, 25 ans après la catastrophe de Tchernobyl, est venu rappeler au monde l’ampleur des conséquences possibles d’un accident nucléaire.
Comment s’est construite la gestion du risque nucléaire en France au cours des 70 années d’histoire de cette source d’énergie, tant lors de la conception, la construction ou l’exploitation des centrales ? Comment les spécialistes de la sûreté ont-ils répondu à la question de l’accident maximal à prendre en compte ? Quels ont été les critères de sélection des sites où implanter les installations nucléaires ? À quelle distance minimale des zones fortement peuplées ? C’est ce que découvrira le lecteur dans cet ouvrage qui s’appuie sur des sources d’archives inédites et des entretiens avec ses principaux acteurs.
Sur un plan sociologique, l’ouvrage met en lumière l’évolution du rôle des protagonistes du monde nucléaire français, entre promoteurs industriels, experts de sûreté et ingénieurs de l’administration chargés de son contrôle, dans un contexte mouvant où la sensibilité environnementale de l’opinion vient modifier le dialogue traditionnel entre ingénieurs des grands corps.
Cet ouvrage livre ainsi une grande fresque où les acteurs sont aussi bien les neutrons, les grandes agences gouvernementales, les colloques internationaux, que les ingénieurs du Corps des Mines ou les manifestations d’opposants.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction 15

Extract

15 Introduction Au tout début du mois de janvier 1939, Otto Hahn et Fritz Strassman de Berlin découvrent la fission de l’atome. Quatre ans plus tard, le 2 décembre 1942, Enrico Fermi et ses collègues de l’Université de Chicago parviennent à réaliser la première réaction en chaîne contrôlée. De nos jours, près des quatre cinquièmes de l’électricité sont produits en France grâce à des installations utilisant le principe de la fission. Pour- tant, dès l’origine, les dangers inhérents à ce phénomène étaient connus des scientifiques : le potentiel explosif allait être utilisé pour construire des bombes d’une puissance inégalée tandis que la construction des piles atomiques allait s’entourer de grandes précautions. Rarement sans doute dans l’histoire une technique aura connu un développement aussi fulgurant, mais rarement également elle aura été l’objet d’autant de critiques et d’oppositions. C’est l’histoire des mesures prises pour maî- triser les risques de cette source d’énergie qui est l’objet de cet ouvrage.1 Sécurité et histoire des techniques L’histoire de ce que scientifiques et ingénieurs appelleront à partir de 1960 la « sûreté nucléaire » s’insère dans le cadre d’une réflexion plus vaste sur la sécurité dans l’histoire des techniques : en quoi offre-t-elle un moyen de comprendre à la fois la technique et la société, ainsi que leurs influences réciproques ? Le concept de sécurité des objets et systèmes techniques constitue...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.