Show Less

La critique littéraire communiste en Belgique

"Le Drapeau Rouge" et "De Rode Vaan" (1944-1956)

Series:

Laurence van Nuijs

Souvent jugée sectaire et dogmatique, la production culturelle communiste de l’immédiat après-guerre et de la guerre froide n’a que rarement suscité des analyses approfondies, particulièrement dans le contexte belge qu’interroge ce livre. Proposant pour la première fois une analyse systématique de la critique littéraire dans les journaux communistes de l’époque (1944-1956), Laurence van Nuijs examine la conception de la littérature qui s’y développe au quotidien. Sur la base d’une méthodologie sociocritique, elle offre une lecture détaillée du discours en question, dont elle souligne la dimension collective, sans en ignorer les variantes individuelles. Son étude mobilise les concepts de nationalité, de canon et d’ histoire littéraire, qui permettent de rendre compte de la tension entre autonomie et hétéronomie en littérature, mais aussi de comparer, dans une perspective « nationale », l’organe francophone Le Drapeau Rouge et l’organe flamand De Rode Vaan. L’ouvrage comble ainsi une importante lacune dans les recherches littéraires et historiques, et met en lumière les possibilités herméneutiques d’une analyse discursive en contexte.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Remerciements

Extract

Issu d’une thèse de doctorat soutenue à la KU Leuven en 2010, ce livre n’aurait jamais vu le jour sans le soutien de Jan Baetens, qui avait accompagné la préparation de la thèse. Sa confiance, ses relectures efficaces et ses questions toujours stimulantes furent une aide inesti- mable. Qu’il en soit vivement remercié. J’aimerais ensuite évoquer ici la mémoire de Koen Geldof, à qui j’adresse un souvenir reconnaissant. Ma gratitude va également à José Lambert, qui avait soutenu ce projet dès ses premières formulations en 2005, ainsi qu’aux membres du jury de la thèse, Paul Aron, Dirk de Geest, Arthur Langeveld et Reine Meylaerts, pour leurs remarques précieuses et constructives. Ce livre doit aussi beaucoup à Koen Rymenants et Thierri van Nuijs, qui ont accepté d’en lire plusieurs chapitres, ainsi qu’à Kris Humbeeck et Björn- Olav Dozo, qui en ont relu d’un œil critique et exigeant une version quasi définitive. Ce livre a également pu être réalisé grâce à l’aide d’Alain Meynen et de Milou Rikir, archivistes du Dacob et du CArCoB. Je voudrais ensuite exprimer ma reconnaissance à Marc Maufort pour l’intérêt qu’il a manifesté pour mon étude, à Émilie Menz pour ses conseils éditoriaux, et à Émilie Syssau pour son aide précieuse en tant que correctrice. Je tiens aussi à remercier les responsables des orga- nismes qui m’ont permis de mener à bien ce travail : le Fonds de la recherche scientifique – Flandre, KU Leuven et la Fondation Universi- taire de Belgique. Je suis...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.