Show Less

Histoire du Conseil de l’Europe (1949-2009)

Préface par Marie-Thérèse Bitsch

Series:

Birte Wassenberg

Cet ouvrage retrace l’histoire de la première organisation qui s’est fixé pour objectif l’unification de l’Europe. Créé en 1949, le Conseil de l’Europe devait d’abord tirer les leçons de la Deuxième Guerre mondiale et contribuer au triomphe de la paix et de la démocratie. Le choix de Strasbourg comme siège de ses institutions devait symboliser la volonté de réconciliation entre les peuples. Constitué au départ par des États d’Europe occidentale, il a vocation à intégrer tous les pays du continent mais cet élargissement est retardé par la guerre froide. Ce n’est qu’après 1989 que le Conseil de l’Europe peut s’identifier à la « grande Europe ».
Organisation intergouvernementale, le Conseil de l’Europe est cependant doté, dès l’origine, d’une Assemblée parlementaire. Par la suite, c’est la Cour européenne des droits de l’homme qui devient l’institution phare dont les arrêts s’imposent aux États membres. Si sa finalité réside avant tout dans la promotion des valeurs démocratiques, le Conseil de l’Europe développe aussi une activité intense pour favoriser la coopération dans tous les domaines de la vie sociale. Confronté à l’évolution de l’Union européenne, il cherche constamment à redéfinir sa place dans les relations internationales. À l’aube du XXI e siècle, ces deux organisations sont-elles condamnées à être concurrentes ou capables de devenir complémentaires ?

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface (Marie-Thérèse Bitsch)

Extract

17 Préface Marie-Thérèse BITSCH Voilà enfin une histoire du Conseil de l’Europe. Alors qu’il existe sur l’Union européenne une littérature historique abondante, souvent de grande qualité, l’Organisation de Strasbourg a dû attendre l’âge de la maturité avant d’être l’objet d’un travail universitaire en histoire qui retrace son évolution, depuis sa naissance en 1949 jusqu’à nos jours. À plusieurs reprises, des instances de cette Organisation avaient eu des velléités pour susciter ou encourager une large étude historique de caractère universitaire. Mais elle n’a jamais pu aboutir jusque-là, faute sans doute de détermination suffisante. Et pourtant, les Européens ont certainement conscience qu’« il faut comprendre d’où l’on vient pour savoir où l’on veut aller », comme aimait à le dire Bronislaw Geremek. Il y a un paradoxe. Le Conseil de l’Europe a pour missions essen- tielles la promotion des valeurs démocratiques et la protection des droits de l’homme. Mais il est mal connu des citoyens. Il souffre d’un sérieux déficit de visibilité et de notoriété. Avec toutefois une exception : la Cour européenne des droits de l’homme bénéficie d’une grande renom- mée. Mais qui sait que cette instance fait partie intégrante du Conseil de l’Europe et que ce dernier comporte bien d’autres institutions et déve- loppe d’autres activités ? À l’origine, le Conseil de l’Europe est un enfant de la Deuxième Guerre mondiale. Le nom est lancé par Winston Churchill dès 1942. Mais...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.