Show Less

Le devenir postmoderne

La sensibilité postmoderne dans les littératures italienne et portugaise

Series:

Edited By Ana Maria Binet and Martine Bovo Romoeuf

Postmoderne, postmodernité, postmodernisme : qu’en est-il de ces multiples appellations qui prêtent le flanc à la confusion et au flou terminologique ? L’époque des poétiques intentionnelles postmodernes achevée, après avoir pris la mesure des décalages interprétatifs entre phases historiques et poétiques, sommes-nous à même de dire concrètement si la littérature contemporaine a enregistré des changements dans notre façon de penser, de vivre et de représenter l’époque postmoderne ? Cet ouvrage présente des approches critiques novatrices élargies à des outils conceptuels et interprétatifs à même de faire sortir le postmoderne de l’impasse nihiliste dans laquelle il avait été relégué. Les auteurs entendent analyser, à travers la littérature et le cinéma de ces vingt dernières années, les nuances de cette sensibilité postmoderne qui se fait jour subrepticement dans notre culture, dans notre façon d’écrire et de penser, et ce en prenant conscience qu’il n’existe pas un postmodernisme avec une poétique dominante, totalisante, mais des postmodernismes au pluriel ; non pas un postmodernisme européen mais des déclinaisons internes à l’Europe avec leurs rythmes et leurs caractéristiques propres, comme c’est le cas, ici, à travers les formes artistiques cinématographiques et littéraires de l’Italie et du Portugal.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction. Le devenir postmoderne (Ana Maria BINET & Martine Bovo ROMOEUF)

Extract

11 Introduction Le devenir postmoderne Ana Maria BINET & Martine Bovo ROMOEUF1 Si l’on s’attache à une étude chronologique de l’ensemble des écrits, travaux, articles, essais ayant nourri la réflexion sur le post- modernisme et la postmodernité en Italie et au Portugal, on s’aperçoit qu’en Italie la question a fait l’objet d’une histoire tour- mentée que certains ouvrages – devenus des classiques incontour- nables – ont relatée en traçant les jalons d’une réflexion s’étant dé- roulée essentiellement au cœur des années 1980 et 1990 alors qu’au Portugal, le discours sur le postmodernisme demeure un champ d’analyse encore peu exploré, quasiment vierge. Dans la péninsule italienne, il y eut le temps de l’intuition et de la perception de pro- fonds changements survenus tant sur le plan social que culturel, suivi par la tentative de les interpréter ; puis celui de l’introduction des théories anglo-saxonnes ; le temps du débat autour du postmo- dernisme et des joutes de ses écoles de pensée, celui des bilans et contre-bilans, de l’insatisfaction pour une terminologie jugée insatis- faisante, trop restrictive, voire inadaptée aux changements en cours suivie d’une conséquente frénésie nominative pour tenter de poser des bornes limitatives, un cadre, des jalons définitoires permettant de continuer l’illusion de maîtriser une réalité aux contours fuyants, en perpétuel mouvement ; vint le temps des questionnements et des tentatives pour cartographier les configurations artistiques du post- modernisme, ses déclinaisons...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.