Show Less

Discours et communication didactiques en FLE

Series:

Edited By Abdelhadi Bellachhab, Olga-Stefana Galatanu and Rana Kandeel

Cet ouvrage réunit des contributions qui illustrent, d’une part, l’intrication de la didactique analytique (analyse des pratiques discursives en classe de langue et en amont de ces pratiques, l’analyse des pratiques de programmation, en lien avec leurs fondements théoriques) et de la programmation prépédagogique (didactique programmatique, voire prescriptive et évaluative, de l’ingénierie de l’enseignement et de la formation), et d’autre part, l’articulation de la recherche en linguistique théorique et appliquée à différents champs d’analyse (interactions verbales et actes de langage, signification lexicale, grammaire) et de la recherche en didactique des langues étrangères et secondes.
La diversité des thématiques abordées dans cet ouvrage illustre la complexité des liens entre recherche fondamentale en linguistique, recherche en intelligibilité et recherche finalisée en didactique. L’ouvrage, à travers ses quatre parties, retrace le double parcours de la réflexion, de l’analyse et de la programmation : de la réflexion sur le langage, les compétences langagières à celle sur les hypothèses d’action pédagogique ; de la réflexion et l’analyse de l’acte pédagogique à la théorisation de la pratique enseignante.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Deuxième partie. Discours officiels, discours d’enseignants, discours d’apppprenants, pratiques discursives et interactions en FLE/FLS

Extract

deuxième Partie discours oFFiciels, discours d’enseiGnants, discours d’aPPrenants, Pratiques discursives et interactions en Fle/Fls 83 Discours « officiels » et réalité du terrain Représentations et usages du français à l’Université islamique du Liban Dima hamzé Doctorante FLE, UMR 5191 ICAR – Université Lyon 2 Introduction Le Liban possède un système éducatif bilingue où le français et l’anglais partagent le temps scolaire avec l’arabe, langue officielle. Bien que les directives d’utilisation et d’alternance des langues en classe soient assez précises dans le secteur public1, le libéralisme éducatif ainsi que la présence d’un secteur privé prégnant, laissent les directeurs d’établissements libres d’instituer leur propre curriculum, notamment au niveau universitaire. L’arabe classique demeure la seule langue officielle du pays depuis son indépendance en 1943 (Article 11 de la Constitution) et le dialecte arabe libanais, la langue d’usage. On note donc comme dans tous les pays arabes, une situation de diglossie où les variétés de l’arabe (classique vs dialectal) sont hiérarchisées selon leur emploi. Toutefois, le français, langue officielle aux côtés de l’arabe durant le mandat français a su préserver une place non négligeable dans le système éducatif. La politique linguistique du Liban a favorisé le maintien du français en l’instituant comme langue seconde dans le secteur public, permettant au français de devenir « une langue dominante sur son secteur qui exerce une fonction unificatrice analogue à celle de l’anglais » (Grandguillaume, 2003 : 72). De...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.