Show Less

Pour une sociologie des inégalités environnementales

Series:

Valérie Deldrève

Qu’est-ce qu’une inégalité environnementale ? En quoi constitue-t-elle un objet sociologique ? Comment l’étudier au regard de sa diversité et de sa complexité ? Pour répondre à de telles questions, l’auteure nous invite à entrer dans de grands débats scientifiques et de société sur la compatibilité entre protection de l’environnement et lutte contre les inégalités socio-économiques ou culturelles, justice environnementale et justice sociale. Confrontant différents grands courants de pensée dans le champ de l’environnement et théories en sciences sociales, elle propose un cadre d’analyse des inégalités environnementales, qu’elle teste à l’aune de ses propres recherches. Celles-ci, menées sur des terrains littoraux français, traitent de problématiques relatives à la protection de sites naturels ou de gestion des ressources halieutiques, qui toutes soulèvent des enjeux conjoints d’accès et de participation.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 4. Analyser les inégalités environnementales à l’aune de la justice sociale

Extract

139 Chapitre 4 Analyser les inégalités environnementales à l’aune de la justice sociale Inscrire les inégalités environnementales dans le champ des inégalités sociales renvoie à des préoccupations sociologiques. La première est d’identifier, dans le cumul des inégalités révélé, les dimensions les plus déterminantes (socio-économique, culturelle, politique). La seconde, enchâssée dans la première, est d’identifier les collectifs pertinents pour appréhender les inégalités environnementales. Doivent- elles être lues en termes d’inégalités de classe ou sont-elles statutaires (c’est-à-dire associées à une appartenance de groupe) ? Les chercheurs de l’Environmental Justice parlent, dans la tradition américaine, de « communautés de couleur » ou « à bas revenus ». Dans nos propres études (cf. chapitres précédents), nous avons opposé des « résidents aisés » aux « locataires des logements sociaux », mais aussi distingué parmi ces derniers les « employés de mairie » et les plus démunis, ou encore différencié les « pêcheurs artisans » des « pêcheurs industriels », ainsi que les « petits pêcheurs » des « pêcheurs côtiers ». Nous n’avons pas en revanche, dans l’analyse présentée, opposé les patrons aux matelots, bien que l’armement et le commandement d’un bateau ne soient pas accessibles à tous. Cela signifie-t-il que les variables à étudier et les contours des catégories pertinentes sont fonction des problématiques et inégalités environnementales analysées ? Comment systématiser davantage les relations entre ces formes d’inégalité et définir les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.