Show Less
Restricted access

Mission en retour, réciproque et interculturelle

Étude sur la présence chrétienne africaine en Belgique

Series:

Mupeke (Paul) Dibudi Way-Way

Cet ouvrage étudie la contribution de la diaspora chrétienne africaine en Europe, à travers la présence des Églises et des pasteurs, à la mission de l’Église chrétienne au XXIe siècle. En d’autres termes, celui qui avait reçu la mission hier devient missionnaire envers celui qui jadis fut son « Évangélisateur ».
Il s’agit du grand thème que plusieurs africanistes occidentaux appellent : Mission en retour, mission réciproque ! Se penchant sur ce nouveau phénomène religieux encore peu étudié, l’auteur aborde ici une réflexion théologique principalement missiologique pouvant inspirer des initiatives concrètes en faveur du dialogue interculturel.
Si jusqu’à présent, l’Église en Afrique est classée du côté de celles qui ont reçu et bénéficient des entreprises missionnaires, le temps est venu pour le christianisme africain, écrivait John Mbiti, d’aller au-delà des mers et d’apporter en retour une présence chrétienne aux pays, aux valeurs et aux mouvements d’idées en Europe, en Amérique et en Asie.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 2. La religion, élément d’identité en terre étrangère

Extract

| 53 →

CHAPITRE 2

La religion, élément d’identité en terre étrangère

A. La pratique de la religion en terre étrangère1

Comme je l’ai rappelé au chapitre précédent, l’immigré emporte avec lui sa culture et sa religion. Dans ce domaine, il existe une abondante littérature qui privilégie les études sur la religion musulmane en Europe. Ainsi, l’islam est devenu aujourd’hui l’élément d’identification le plus marquant en matière d’appartenance religieuse des immigrés. Et pourtant, les sources s’accordent aussi pour affirmer que, malgré le fait que l’islam soit devenu la deuxième religion dans un pays comme la France, près de 50 % des migrants dans ce pays proviennent de pays de tradition chrétienne : 38,4 % des immigrés sont originaires de 1’Union européenne principalement, contre 35,2 % des pays du Maghreb2.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.