Show Less
Restricted access

La Grande Guerre en musique

Vie et création musicales en France pendant la Première Guerre mondiale

Series:

Florence Doé de Maindreville and Stéphan Etcharry

Qu’elle permette d’oublier les horreurs vécues, de donner du courage aux soldats et à leur famille, de souder une nation face à l’ennemi, d’accompagner la mémoire des disparus et de réconforter les survivants, la musique a occupé une place importante durant la Grande Guerre. Inscrit dans une dynamique de recherche scientifique, ce livre propose des enquêtes originales sur la vie musicale au front et à l’arrière. Centré sur la création artistique, il apporte des éclairages inédits, notamment sur la façon dont les compositeurs et les interprètes ont vécu leur art dans un moment aussi critique de l’histoire, et soulève de nombreuses questions : quelles sont les motivations des musiciens à poursuivre leur activité dans un contexte aussi dramatique ? La musique est-elle vécue comme engagement offensif ou comme échappatoire ? Comment les musiciens sont-ils perçus au front par les autres soldats ? Comment les compositeurs, à l’avant comme à l’arrière, se positionnent-ils face à la création ? Voici quelques-unes des questions qui traversent ce livre, lequel, au fil des chapitres consacrés tour à tour à des acteurs plus ou moins célèbres du monde artistique, à des œuvres, au problème de l’édition ou encore à la vie culturelle à Paris et en province, trame un panorama musical de cette France en guerre.
Show Summary Details
Restricted access

Bibliographie sélective

Extract



Si quelques ouvrages historiques permettant de présenter le contexte et de proposer un panorama général de la Grande Guerre figurent bien dans notre bibliographie, nous avons cependant recentré celle-ci, autant que nous le pouvions, sur la place de la musique durant cette période de grand trouble. Nous ne répertorions pas ici les sources de première main – témoignages, correspondances, articles de presse de l’époque, etc. – qui ont pu nourrir certains des textes de notre livre. Nous renvoyons alors aux notes de bas de pages correspondantes. Loin d’être exhaustives, ces pistes bibliographiques enregistrent généralement les études les plus récentes menées sur le sujet. Afin de compléter les références que nous proposons par la lecture de carnets de guerre, de mémoires, de témoignages de poilus, d’échanges épistolaires, nous renvoyons notamment à la bibliographie indicative de Sylvie Douche dans son ouvrage Correspondances inédites à des musiciens français (1914–1918), Paris, L’Harmattan, 2012, p. 287–295.

ANSELMINI, François, « Alfred Cortot et la création des Matinées nationales : l’Union sacrée mise en musique », in Revue de musicologie, tome 97, no 1, 2011, p. 61–84.

ATTFIELD, Nicholas, « “A healing draft for a sick people”: War in the pages of the Neue Zeitschrift für Musik, 1914–1918 », in Fast, S., Pegley, K. A., Daughtry, J. M. (ed.), Music, politics, and violence, Middletown, Wesleyan University Press, 2012, p. 39...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.