Show Less
Restricted access

L’égalité au nom du marché ?

Émergence et démantèlement de la politique européenne d’égalité entre les hommes et les femmes

Series:

Sophie Jacquot

L’Union européenne est considérée comme un des systèmes politiques les plus progressistes du monde en ce qui concerne la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. La politique européenne visant à lutter contre les inégalités de genre est souvent considérée comme « exceptionnelle ».
Pendant près de quatre décennies, l’Union européenne a imposé aux États membres un ensemble de normes et de valeurs plus élevées que celles qui ont cours dans la plupart des pays et offert un environnement particulièrement accueillant aux mobilisations féministes. Cependant, depuis la fin des années 2000, l’Union et ses États membres font face à une grave et durable crise économique et budgétaire.
Dans ce nouveau contexte, le régime de genre de l’Union européenne est-il toujours un des plus avancés du monde ? Le système politique européen offre-t-il encore un espace privilégié pour mener une politique ambitieuse de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes ?
Basé sur une enquête de plus de dix ans, cet ouvrage présente une lecture des transformations de la politique européenne d’égalité entre les femmes et les hommes sur le long-terme, analyse les mécanismes de construction, de consolidation puis de déconstruction de l’« exceptionnalité » de l’action européenne dans ce domaine et s’interroge sur les effets de son démantèlement en cours.
Show Summary Details
Restricted access

1. Introduction: Analyser le changement de la politique européenne d’égalité entre les femmes et les hommes

Extract

| 15 →

1. Introduction

Analyser le changement de la politique européenne d’égalité entre les femmes et les hommes

Le 16 février 1966, trois mille ouvrières de la Fabrique Nationale d’Armes de Guerre de Herstal en Belgique commencent une grève qui durera 12 semaines. Leur slogan : « À travail égal, salaire égal ! ». Leur principale revendication : l’application au niveau national de l’article 119 du traité de Rome qui institue le principe d’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes dans les six États membres fondateurs de la Communauté européenne (CE).

Le 15 septembre 2010, une coalition européenne d’organisations non gouvernementales (ONG) de promotion des droits des femmes lance une campagne de lobbying sur la question des femmes demandeuses d’asile. Son slogan : « La persécution n’est pas neutre ». Son but : la reconnaissance des « persécutions de genre » (mutilations génitales, viol comme arme de guerre, mariage forcé, crime d’honneur, etc.) comme motif légitime d’octroi du statut de réfugiée dans tous les États membres de l’Union européenne (UE) afin d’assurer une protection plus forte pour les victimes.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.