Show Less
Restricted access

Accompagner vers l’emploi

Quand les dispositifs publics se mettent en action

Series:

Edited By Christèle Meilland and François Sarfati

Le chômage a pris une telle ampleur dans de nombreux pays d’Europe qu’il occupe une place première dans les préoccupations des citoyens. Il est également au cœur d’enjeux politiques. Cet ouvrage, composé d’une quinzaine de textes, propose de porter le regard sur les situations d’accompagnements des demandeurs d’emploi. Un tournant néo-libéral a clairement été pris. La volonté de maîtriser les dépenses publiques s’est partout accompagnée d’un discours idéologique de justification reposant sur des fondements « scientifiques ». L’économie d’inspiration néo-classique produit une action publique pensée en termes d’activation, d’incitation et d’information.
Analyser les dispositifs publics au concret permet d’abord de souligner, grâce à la comparaison internationale (Belgique, Suisse, Royaume-Uni, Québec, France, Tokyo, Brésil), la spécificité des politiques publiques nationales et, de fait, la singularité des dispositifs mis en place. L’ouvrage montre également le rôle prédominant des professionnels de l’accompagnement. Parce qu’ils mettent en œuvre des dispositifs individualisés, ils procèdent à une « activité de jugement » fondée sur des normes institutionnelles, sur une éthique professionnelle et sur des contraintes organisationnelles.
Show Summary Details
Restricted access

Le rôle des facilitateurs dans la diffusion de normes d’emploi. Le cas d’un bureau de chômage belge

Extract

| 149 →

Le rôle des facilitateurs dans la diffusion de normes d’emploi

Le cas d’un bureau de chômage belge

Laura BEUKER et Jean-François ORIANNE

CRIS – Institut des Sciences humaines et sociales (ULg)

Introduction

En 2004 a eu lieu une importante réforme concernant la politique d’activation en Belgique : le Plan d’accompagnement des chômeurs (PAC) qui prévoit le renforcement de l’accompagnement des chômeurs, effectué par les Services publics de l’emploi (SPE), la mise en place de la procédure d’activation du comportement de recherche d’emploi, effectuée par l’Office national de l’emploi (ONEM), ainsi que l’échange systématique de données entre les SPE régionaux et le Fédéral. Désormais, des agents, dénommés facilitateurs, sont spécifiquement chargés de l’évaluation du comportement de recherche d’emploi des chômeurs. Lors des entretiens d’évaluation, l’indemnisation des chômeurs est en jeu. Si la procédure d’évaluation est clairement définie par un cadre réglementaire, la décision, quant à elle, résulte d’un travail d’interprétation qu’effectue l’agent en situation de face-à-face avec le demandeur d’emploi.

Comment les facilitateurs évaluent-ils le caractère « suffisant » de l’activation des demandeurs d’emploi ? À l’aide de quel équipement et sur la base de quels appuis cognitifs interprètent-ils la situation singulière des individus ? Quel(s) rôle(s) jouent-ils dans la construction et la diffusion des normes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.