Show Less
Restricted access

Le Canada : un pays divers

La diversité culturelle au Canada vue par Jean-Michel Lacroix

Series:

Edited By Hélène Harter and Serge Jaumain

À l’heure où les Européens s’interrogent sur les réponses à apporter à l’intensification des flux migratoires, le Canada où la gestion de l’immigration et de la diversité culturelle occupe une place centrale dans la vie intellectuelle et politique depuis les années 1960 attire l’attention de nombreux observateurs.
Saisir la complexité et la richesse de ces débats, nécessite une étude fine de l’évolution de la société canadienne. Qui de mieux que Jean-Michel Lacroix pouvait livrer cette analyse ?
Ce « canadianiste » internationalement reconnu, pionnier des études canadiennes tant en France qu’au niveau international a publié pendant une trentaine d’année des textes de référence sur les questions d’immigration et de multiculturalisme. Hélène Harter et Serge Jaumain ont choisi de réunir ici une sélection de ses articles qui restent d’une étonnante actualité et permettent de suivre l’évolution d’une pensée originale bien loin des clichés et autres idées reçues sur la réalité canadienne.
Show Summary Details
Restricted access

Réalités démographiques et politiques de l’immigration au Québec : l’état des lieux au début des années 1990 (1996)

Extract

1

Ce qui retiendra notre attention ici c’est essentiellement la politique du Québec en matière d’immigration qui pose un problème de relations avec le fédéral mais qui constitue surtout un enjeu de taille pour assurer sa propre survie dans le contexte nord-américain. Deux facteurs – l’un historique (la diversification récente des ethnies s’implantant au Québec) – l’autre politique (le changement d’attitude du gouvernement du Québec face aux réalités nouvelles de l’immigration et aux communautés culturelles déjà implantées) conduisent à s’intéresser aux effets de l’immigration sur la société québécoise.

J’ai déjà eu l’occasion de rappeler dans d’autres lieux2 que le pluralisme culturel a commencé d’exister comme phénomène social avant d’être une idéologie officielle. Il est certain que depuis 1867, le tiers groupe est allé en s’accroissant (il passe de 8 % à 30,9 % de l’ensemble de la population)3 et lorsque Trudeau lance son programme de multiculturalisme en 1971, il ne fait que confirmer l’importance de la diversité ethnique. Il ne s’agit pas ici d’évaluer le sens de cette politique fédérale mais plutôt de tenter de retracer l’attitude du Québec. Même si le projet du gouvernement libéral fait l’unanimité au Parlement fédéral en octobre 1971, il ne faut pas se leurrer sur la réaction du Québec qui dénonce dans ce programme ce qu’il consid...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.