Show Less
Restricted access

Le Canada : un pays divers

La diversité culturelle au Canada vue par Jean-Michel Lacroix

Series:

Edited By Hélène Harter and Serge Jaumain

À l’heure où les Européens s’interrogent sur les réponses à apporter à l’intensification des flux migratoires, le Canada où la gestion de l’immigration et de la diversité culturelle occupe une place centrale dans la vie intellectuelle et politique depuis les années 1960 attire l’attention de nombreux observateurs.
Saisir la complexité et la richesse de ces débats, nécessite une étude fine de l’évolution de la société canadienne. Qui de mieux que Jean-Michel Lacroix pouvait livrer cette analyse ?
Ce « canadianiste » internationalement reconnu, pionnier des études canadiennes tant en France qu’au niveau international a publié pendant une trentaine d’année des textes de référence sur les questions d’immigration et de multiculturalisme. Hélène Harter et Serge Jaumain ont choisi de réunir ici une sélection de ses articles qui restent d’une étonnante actualité et permettent de suivre l’évolution d’une pensée originale bien loin des clichés et autres idées reçues sur la réalité canadienne.
Show Summary Details
Restricted access

Le vote minoritaire : les Slovaques à Toronto pendant l’ère Trudeau (1986)

Extract

1

Cette étude de sociologie électorale touche à une minorité ethnique très particulière mais elle révèle certaines réalités de la vie politique canadienne et permet de poser un certain nombre de questions relatives au rôle éventuel des communautés ethniques dans la vie politique et aux relations qu’elles entretiennent avec l’État.

Problématique

Avant d’aborder la question générale du vote minoritaire au Canada et avant de traiter le cas particulier de la minorité slovaque à Toronto pendant l’ère Trudeau, il importe d’établir la problématique et de définir le cadre dans lequel notre enquête menée en commun sur le terrain a pu être conduite.

Il convient d’abord de suggérer une définition du concept évolutif et dynamique de minoritaire au Canada dans un contexte qui a privilégié longtemps les deux peuples fondateurs. Au nom de leurs droits historiques et en tant qu’héritiers d’une situation de domination de type colonial, Français et Anglais ont longtemps monopolisé le débat politique et se sont âprement disputé le pouvoir politique. La bipolarisation de la vie politique autour de cette rivalité entre Anglophones et Francophones a conduit à la consécration officielle de cette position de choix occupée par les Anglais et les Français, autour du concept de bilinguisme et de biculturalisme. Depuis une bonne vingtaine d’années, la situation du rapport de forces entre les deux groupes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.