Show Less
Restricted access

Le Canada : un pays divers

La diversité culturelle au Canada vue par Jean-Michel Lacroix

Series:

Edited By Hélène Harter and Serge Jaumain

À l’heure où les Européens s’interrogent sur les réponses à apporter à l’intensification des flux migratoires, le Canada où la gestion de l’immigration et de la diversité culturelle occupe une place centrale dans la vie intellectuelle et politique depuis les années 1960 attire l’attention de nombreux observateurs.
Saisir la complexité et la richesse de ces débats, nécessite une étude fine de l’évolution de la société canadienne. Qui de mieux que Jean-Michel Lacroix pouvait livrer cette analyse ?
Ce « canadianiste » internationalement reconnu, pionnier des études canadiennes tant en France qu’au niveau international a publié pendant une trentaine d’année des textes de référence sur les questions d’immigration et de multiculturalisme. Hélène Harter et Serge Jaumain ont choisi de réunir ici une sélection de ses articles qui restent d’une étonnante actualité et permettent de suivre l’évolution d’une pensée originale bien loin des clichés et autres idées reçues sur la réalité canadienne.
Show Summary Details
Restricted access

Le Canada revisité par un bon Huron (2006)

Extract

1

Quel honneur que d’être invité à venir ouvrir les travaux de tant de canadianistes prestigieux ! L’honneur est insigne et il me touche, mais il est aussi redoutable et il m’effraie, car je crains de n’avoir découvert rien de nouveau2. Sans doute parce qu’il est des éléments de permanence dans ces regards que nous pouvons porter sur le Canada, même si, au fil du temps, nous en avons approfondi la connaissance et tenté de renouveler les méthodes d’analyse et les clés de lecture.

Beaucoup d’explorateurs se sont approchés des côtes de l’Amérique du Nord sans les atteindre, beaucoup ont tenté en vain de découvrir le passage du Nord-Ouest, d’autres sont passés à la postérité pour avoir découvert l’Amérique. Christophe Colomb est une sorte d’imposteur puisqu’il a atteint les Antilles – l’île de Guanahani, plus tard San Salvador, puis Hispaniola, Saint Domingue, en 1492 – sans véritablement découvrir le continent nord-américain. Mais il aura ouvert la voie aux autres et, à ce titre, ses voyages devenus légendaires alimentent le mythe d’origine de l’Amérique. Heureusement, le Canada, qui n’a pas d’existence distincte à cette époque, bénéficiera en quelque sorte des voyages de Verrazano (un navigateur florentin envoyé par les Français sous le règne de François 1er), qui aura eu le mérite de prouver la continuité de la côte atlantique de la Floride à l’Acadie et de baliser la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.