Show Less
Restricted access

Stations en tension

Edited By Vincent Vlès and Christophe Bouneau

Pour son projet, l’action touristique a besoin de connaître les éléments constitutifs, contributifs aux trajectoires des territoires afin d’accompagner, par des politiques publiques adaptées et en les infléchissant, les évolutions prévisibles. Un certain nombre de mutations relevées ici montrent le rôle majeur de l’innovation pour leur devenir.
Aujourd’hui, les stations touristiques connaissent des conditions de production très différentes dans leur processus de développement. Les tensions de cette dernière décennie ont fait apparaître un doute porté sur le processus de développement touristique engagé depuis deux siècles. Les changements actuels, dans un contexte économique, social et culturel chamboulé, montrent avant tout des stations en tension, leurs mutations semblent marquées par des phases d’accélération ou de ralentissement qui relèvent de trois domaines différents, traités dans cet ouvrage : les processus de territorialisation, l’adaptation au changement et le management des destinations.
L’ouvrage vise à qualifier les différents indicateurs des formes des trajectoires des stations et de leurs aires touristiques : la ressource, le capital, les capacités (sociales, de formation, économiques), la notoriété, la réputation (l’imaginaire et les symboles, les expériences et les vécus), la gouvernance, les politiques d’adaptation et de changement comme apprentissage de nouvelles formes d’action collective sont autant de facteurs que la recherche mobilise avec utilité. Ces indicateurs aident à construire la ressource touristique, permettent sa valorisation, ils servent d’outils pour mettre en œuvre des dynamiques d’innovation et aident à la définition du projet de station et de territoire touristique.
Show Summary Details
Restricted access

1. La mobilisation des ressources territoriales dans les trajectoires des stations littorales françaises

Extract



Jérôme PIRIOU, Émeline HATT, Anne GOMBAULT et Ludovic FALAIX

Si le tourisme s’impose aujourd’hui comme un fait social indéniable qui infuse nos sociétés en profondeur, il ne faut pas oublier pour autant que les pratiques et les motivations touristiques sont toujours historiquement et culturellement relatives. Les modalités d’aménagement des territoires littoraux et de construction des stations littorales sont ainsi évolutives. Elles sont appréhendées dans une perspective diachronique en termes de trajectoire de l’action publique et du développement touristique (Chadefaud, 1988 ; Urbain, 1993 ; Corbin, 1988). Dans une approche socio-économique et politique, la ressource territoriale (Gumuchian, Pecqueur, 2007) permet d’identifier comment les mutations du secteur du tourisme sont investies par les acteurs territoriaux dans la déclinaison des objectifs de planification, planification ainsi réhabilitée (Gumuchian, Grasset, Lajarge, Roux, 2003). L’action publique, entendue comme la manifestation d’un ancrage idéologique caractérisant l’expression d’une vision du monde (Muller, 1990 ; Muller, Surel, 1998) et en tant qu’éloignement d’un volontarisme politique au profit de la mise en œuvre de ce que les pouvoirs politiques affirment être leur volonté (Latour et Woolgar, 1979), permet d’interroger son effet, dans la valorisation des ressources touristiques par les acteurs institutionnels. Les cas de trois stations littorales sont analysés ici : Biarritz, Lacanau, Martigues1. La ressource territoriale y renvoie à la manière dont les acteurs se représentent les potentialités de leurs territoires en termes de développement local et à la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.