Show Less
Restricted access

Stations en tension

Vincent Vlès and Christophe Bouneau

Pour son projet, l’action touristique a besoin de connaître les éléments constitutifs, contributifs aux trajectoires des territoires afin d’accompagner, par des politiques publiques adaptées et en les infléchissant, les évolutions prévisibles. Un certain nombre de mutations relevées ici montrent le rôle majeur de l’innovation pour leur devenir.
Aujourd’hui, les stations touristiques connaissent des conditions de production très différentes dans leur processus de développement. Les tensions de cette dernière décennie ont fait apparaître un doute porté sur le processus de développement touristique engagé depuis deux siècles. Les changements actuels, dans un contexte économique, social et culturel chamboulé, montrent avant tout des stations en tension, leurs mutations semblent marquées par des phases d’accélération ou de ralentissement qui relèvent de trois domaines différents, traités dans cet ouvrage : les processus de territorialisation, l’adaptation au changement et le management des destinations.
L’ouvrage vise à qualifier les différents indicateurs des formes des trajectoires des stations et de leurs aires touristiques : la ressource, le capital, les capacités (sociales, de formation, économiques), la notoriété, la réputation (l’imaginaire et les symboles, les expériences et les vécus), la gouvernance, les politiques d’adaptation et de changement comme apprentissage de nouvelles formes d’action collective sont autant de facteurs que la recherche mobilise avec utilité. Ces indicateurs aident à construire la ressource touristique, permettent sa valorisation, ils servent d’outils pour mettre en œuvre des dynamiques d’innovation et aident à la définition du projet de station et de territoire touristique.
Show Summary Details
Restricted access

10. Mesurer la demande d’authenticité et l’imaginaire des touristes. Expérimentation dans le massif du Néouvielle

Extract

← 162 | 163 →

10. Mesurer la demande d’authenticité et l’imaginaire des touristes

Expérimentation dans le massif du Néouvielle

Marielle SALVADOR et Isabelle FROCHOT

L’aire touristique en montagne est donc repensée aujourd’hui à la lumière de la demande sociétale et des attentes qui évoluent. La demande, par exemple pour la montagne, a deux facettes : une demande pour l’hiver qui repose sur une attente sportive, mais aussi ludique et où l’univers montagnard dans toute sa symbolique est très présent ; et une demande estivale qui s’est essoufflée au fil du temps, la montagne estivale étant souvent associée à l’effort et donc à contre-courant des valeurs actuelles de nombreux consommateurs. Il est donc essentiel, pour ce territoire, de s’interroger sur ses singularités et sur la façon dont il peut se réinterroger face à des attentes évolutives et évaluer précisément la richesse de ses ressources. La montagne est constituée d’un ensemble de ressources patrimoniales qui vont d’un patrimoine architectural qui lui est propre à des activités autour du terroir (marchés, foires…), ou encore des paysages, une faune et une flore qui s’offrent aux yeux des touristes. Le patrimoine apparaît comme un marqueur social de la construction (ou de la reconstruction) identitaire. Dans le même sens, les responsables locaux prennent conscience ces dernières années de l’intérêt d’investir ou de capitaliser sur cet ensemble de ressources patrimoniales.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.