Show Less
Restricted access

Stations en tension

Edited By Vincent Vlès and Christophe Bouneau

Pour son projet, l’action touristique a besoin de connaître les éléments constitutifs, contributifs aux trajectoires des territoires afin d’accompagner, par des politiques publiques adaptées et en les infléchissant, les évolutions prévisibles. Un certain nombre de mutations relevées ici montrent le rôle majeur de l’innovation pour leur devenir.
Aujourd’hui, les stations touristiques connaissent des conditions de production très différentes dans leur processus de développement. Les tensions de cette dernière décennie ont fait apparaître un doute porté sur le processus de développement touristique engagé depuis deux siècles. Les changements actuels, dans un contexte économique, social et culturel chamboulé, montrent avant tout des stations en tension, leurs mutations semblent marquées par des phases d’accélération ou de ralentissement qui relèvent de trois domaines différents, traités dans cet ouvrage : les processus de territorialisation, l’adaptation au changement et le management des destinations.
L’ouvrage vise à qualifier les différents indicateurs des formes des trajectoires des stations et de leurs aires touristiques : la ressource, le capital, les capacités (sociales, de formation, économiques), la notoriété, la réputation (l’imaginaire et les symboles, les expériences et les vécus), la gouvernance, les politiques d’adaptation et de changement comme apprentissage de nouvelles formes d’action collective sont autant de facteurs que la recherche mobilise avec utilité. Ces indicateurs aident à construire la ressource touristique, permettent sa valorisation, ils servent d’outils pour mettre en œuvre des dynamiques d’innovation et aident à la définition du projet de station et de territoire touristique.
Show Summary Details
Restricted access

8. Quand la diversification des stations modernise le tissu organisationnel des territoires

Extract

1

Coralie ACHIN

Sorties de terre à compter des débuts du XXe siècle, les stations de sports d’hiver équipent peu à peu les massifs montagneux français. Réalisées avec des finalités et selon des modèles de développement variés, ces stations ont permis au rêve de l’or blanc de prendre corps. En effet, alors qu’une grande majorité de ces territoires devait faire face à une dépopulation, les prévisions exponentielles d’évolution du marché des sports d’hiver laissent entrevoir une issue à ces difficultés sociodémographiques. Devant ces perspectives de croissance, les remontées mécaniques, les domaines skiables et les premières structures d’immobilier de loisir équipent la montagne. Depuis les années 1990 cependant, ce modèle de développement structuré autour d’une monoactivité touristique hivernale est questionné. Ces interrogations relatives à l’avenir et la pérennité des stations de sports d’hiver ne touchent toutefois pas uniformément l’ensemble des stations françaises, et les « stations de moyenne montagne » apparaissent ainsi particulièrement vulnérables. Ici, ce sont tout autant leur implantation à des altitudes plus faibles, leur développement sans réelle planification d’ensemble ou encore le potentiel financier de leur commune support déjà bien entamé qui sont particulièrement mis en avant (Cour des comptes, 2011 ; Cour des comptes, 2015 ; Pascal, 1993). Dès cette période, les conclusions sont sans appel : si ces stations veulent perdurer, elles devront s’adapter. Ainsi posée, la question de l’adaptation...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.