Show Less
Restricted access

Les Espaces du Livre / Spaces of the Book

Supports et acteurs de la création texte/image (XXe–XXIe siècles) / Materials and Agents of the Text/Image Creation (20th–21th Centuries)

Series:

Isabelle Chol and Jean Khalfa

L’étonnante diversité des possibilités esthétiques offertes par le livre comme support matériel de la fin du XIXe siècle aux expérimentations les plus contemporaines, est au cœur de la réflexion proposée dans ce livre. La page, le feuillet et le livre, l’écran aussi, débordent le cadre du codex et du livre relié (livre en éventail, leporello, recueil d’affiches, livre dressé, livre sculpté, livre éclaté, livre numérique, etc.), par l’hétérogénéité de leurs matières, de leurs formes et de leurs formats. Ils deviennent des supports actifs dans le processus de conception et de réception de l’œuvre. Observer les processus de composition et de diffusion des œuvres dans leurs singularités matérielles, tel est l’objet de ce livre. Cette recherche engage à prendre la mesure du rôle des différents acteurs dans la conception du livre, non plus seulement l’écrivain et l’artiste mais aussi le typographe, le relieur, l’éditeur ou le galeriste, chaque acteur pouvant lui-même être polyvalent. La porosité des frontières entre les activités, les métiers, engendre naturellement la porosité entre les genres littéraires et artistiques.
The heart of the reflection in this book is the diversity of aesthetic possibilities of the book as material support, from the late nineteenth century to contemporary experiments. The page, the sheet and the book go well beyond the codex and the bound book, in the heterogeneity of their materials, forms and formats (fans, leporellos, poster collections, upright books, book sculptures, exploded books, electronic books, etc.): they are active supports in the design and reception process. This book observes the process of composition and distribution of works in their material singularities, including the role of the different stakeholders in the design of the book, not only the writer and the artist but also the typographer, bookbinder, publisher or gallery owner, each playing a multiplicity of roles. Such porous borders between roles and crafts generate porosity between the literary and artistic genres.
Show Summary Details
Restricted access

Livres en morceaux ou livres-rhizome

Extract



Il y a des livres roulés, des livres pliés mais il y a aussi des livres éclatés, apparemment sans ordre et sans durée. C’est le cas des Longs poèmes courts à terminer chez soi de Robert Filliou (1926–1987) édités en 1968 et réédités en 1984 à Bruxelles par les éditions Lebeer Hossmann1. Ce recueil présente en effet un texte incomplet, imprimé sur des cartes postales, à peine contenues par un bristol plié en forme de pochette. C’est cette forme de livre « en pièces détachées » et à la limite de n’être plus un livre que je propose ici d’observer en m’attardant sur la mise en morceaux et sur la façon dont l’éparpillement désorganise et réorganise le texte au gré des lectures et des lecteurs.

Tout cela me permettra de réfléchir à l’espace et la temporalité des livres non-reliés et à la nature à la fois ouverte et fermée, libre et contrôlée des lectures qui s’y engagent. Mais l’étude du morcellement comme dispositif de création – aussi bien visuel que verbal – me permettra aussi d’aborder le livre en morceaux comme un objet rhizomique, selon la définition qu’en donnent Gilles Deleuze et Félix Guattari dans Mille plateaux2, à savoir comme un objet divergent et multidirectionnel, fait pour être lu et vu, à la fois dans la singularité de ses pièces et dans l’ensemble de ses réseaux.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.