Show Less
Restricted access

De la genèse de la langue à Internet

Variations dans les formes, les modalités et les langues en contact

Series:

Michael Abecassis and Gudrun Ledegen

Ce recueil d’articles regroupe une sélection des communications présentées au colloque international et pluridisciplinaire tenu à Oxford en janvier 2013, que complètent quelques contributions d’éminents chercheurs sur l’évolution du français, depuis ses origines jusqu’à ses développements liés à l’influence d’Internet. Les auteurs de ce volume s’intéressent à la langue française sous toutes ses formes et dans toutes ses représentations, dans le cinéma ou dans la littérature, et l’abordent aussi bien à travers sa syntaxe, son lexique, sa phonologie, que dans ses modalités orales ou écrites. De la rencontre de ces différents éclairages émerge un portrait de la langue française du XXIe siècle, telle qu’elle est étudiée actuellement, dans les recherches, dans ses modes d’écriture contemporains, sur les terrains plurilingues de différentes villes.
Show Summary Details
Restricted access

Liaison et formation de mots : l’éclairage du français louisianais (Chantal Lyche)

Extract

← 8 | 9 → CHANTAL LYCHE

La liaison en français reste l’un des phénomènes de sandhi les plus étudiés dans le cadre de la phonologie générative (et post générative) depuis la fin des années 1960 marquées par la parution en 1968 de The Sound Pattern of English (Chomsly et Halle 1968) et de l’ouvrage de Schane sur la phonologie du français (Schane 1968)1. La base empirique de la plupart des travaux sur la liaison est longtemps provenue de données prescriptives (Fouché 1959), mais elle s’est vue considérablement renouvelée dans l’ouvrage majeur d’Encrevé (1988), puis par la suite grâce aux données issues de corpus, géographiquement limités (De Jong 1994) ou non (Durand et Lyche 2008, Mallet 2008, Côté 2005, 2010, 2013). Des données acquisitionnelles (Chevrot et al. 2009, Wauquier et Braud 2005), psycholinguistiques (Spinelli et al. 2003), phonétiques, ont également contribué à l’enrichissement de cette base empirique (voir Soum et Coquillon 2014) et nous autorisent à mieux cerner le phénomène dans sa globalité. En dépit de cette riche masse de données, certaines questions fondamentales concernant la liaison n’ont pas reçu de réponse tranchée, et en particulier la littérature n’offre aucun consensus sur le statut lexical de la consonne de liaison. Nous nous proposons dans ce chapitre d’élargir quelque peu la base empirique des études sur la liaison par la présentation et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.