Show Less
Restricted access

Les exilés polonais en France et la réorganisation pacifique de l'Europe (1940–1989)

Series:

Antoine Marès, Wojciech Prażuch and Inga Kawka

Cet ouvrage est une tentative de croiser les regards de chercheurs français et polonais sur la façon dont des membres de la diaspora polonaise en France – activistes politiques et syndicaux de toute obédience, intellectuels, hommes et femmes de lettres en exil – envisageaient, dans les années 1940–1989, la problématique européenne. Quelle place réservaient-ils à l'Europe centrale et médiane dans la future Europe unie qu'ils appelaient de leur vœux ? Par quels moyens cherchaient-ils à peser sur la politique des instances et des gouvernements occidentaux, à instaurer des liens privilégiés avec les sociétés derrière le rideau de fer ? Loin de se limiter à des questions à caractère purement politique, l'ouvrage tente de mesurer l'apport des exilés polonais à la pensée européenne.

Show Summary Details
Restricted access

Jerzy Jankowski et les fédéralistes polonais en France après la Seconde Guerre mondiale (Sławomir Łukasiewicz)

Extract

← 118 | 119 →

Sławomir Łukasiewicz Université catholique Jean-Paul II de LublinInstitut de la Mémoire nationale

Jerzy Jankowski et les fédéralistes polonais en France après la Seconde Guerre mondiale

Résumé : Jerzy Stefan Jankowski est l’un des représentants les plus intéressants de l’émigration politique polonaise de l’après-guerre. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a pris une part active au mouvement de résistance en France ; il appartenait aux scouts et était journaliste. Dans la France de l’après-guerre, à côté du journalisme et de la participation à la vie politique de l’émigration polonaise, il se consacra à trois questions. Tout d’abord, en fédéraliste convaincu, il a assumé de nombreuses fonctions au sein du mouvement fédéral polonais et européen – qui plus est, il a joué un rôle d’intermédiaire entre ces deux mondes. Il a légué à la postérité de nombreux millésimes du bulletin Wiadomości Związku Polskich Federalistów qui, dans les années 1960, a été rebaptisé Polska w Europie. Deuxièmement, il s’est engagé dans l’activité anti-communiste en France, persuadé que le communisme soutenu par l’URSS devait être combattu activement aussi en Europe occidentale. Selon lui, cette dernière n’aurait pas dû se sentir en sécurité car elle aurait pu partager le sort de l’Europe centrale et orientale. À cet égard, il a collaboré avec le mouvement Paix et Liberté. En outre, il voyait dans le f...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.