Show Less
Restricted access

À la carte

Le roman québécois (2010–2015)

Gilles Dupuis and Klaus-Dieter Ertler

Le troisième volume de notre série « À la carte » propose de nouveau une radiographie du roman qui s'écrit actuellement en français au Québéc afin de capter le pouls de sa littérature au sein de l'espace francophone canadien, américain, voire européen. Quels sont les sujets, les rêves, les phantasmes traités par le roman québécois contemporain ? Quelles sont les formes privilégiées, ses styles de prédilection ? Quels défis pose-t-il à l'institution littéraire, critique et universitaire ? Comment s'inscrit-il dans le panorama culturel, en particulier au Québec et au Canada ? Quels vecteurs annonce-t-il au sein de la production romanesque pour les prochaines décennies ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage prétend apporter quelques éléments de réponse, en suggérant des pistes de réflexion pour l'avenir de la recherche dans le secteur des lettres québécoises, de part et d'autre de l'Atlantique.

Show Summary Details
Restricted access

« Après L’énigme du retour, l’énigme de l’arrivée ». Chronique de la dérive douce de Dany Laferrière (Ursula Mathis-Moser)

Extract

← 282 | 283 →

Ursula Mathis-Moser

« Après L’énigme du retour, l’énigme de l’arrivée ». Chronique de la dérive douce de Dany Laferrière

« Après L’énigme du retour, l’énigme de l’arrivée » : c’est ainsi que la manchette de l’édition Boréal de 2012 fait la publicité d’un livre qui connaît une longue histoire. Chronique de la dérive douce fut initialement publié chez VLB en 1994 alors que son auteur avait choisi de vivre à Miami, ville du Sud, sans couper ses liens avec Montréal, ville du Nord, où il est « né […] comme écrivain »1 et où se déroule l’action du livre. Cette « chronique », dont le paratexte original ne renvoyait aucunement au genre du roman comme le fait la « nouvelle édition », raconte la première année en terre étrangère d’un jeune immigré noir qui, à l’âge de 23 ans, arrive à Montréal, au moment même où ont lieu les Jeux olympiques de 1976 et, plus tard, en novembre, les élections qui porteront René Lévesque et le Parti québécois au pouvoir. La chronologie suggérée par la publicité de librairie – « Après L’énigme du retour, l’énigme de l’arrivée »2 – prête donc à confusion : Chronique de la dérive douce fut le sixième livre – et un des textes les plus poétiques3 – de ce que Laferrière se plaisait à appeler son Autobiographie américaine. Ce qui vient « [a...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.