Show Less
Restricted access

Le langage fleuri

Histoire et analyse linguistique de l’euphémisme

Series:

André Horak

Le présent ouvrage constitue l’une des premières monographies francophones sur l’euphémisme. Au moyen d’une sélection de corpus historiques, il explique certains usages de cette figure dans la diachronie. Il donne également un aperçu critique des études significatives sur le discours euphémique, qui appartiennent à trois étapes : la traditionnelle, la transitoire et la linguistique. De plus, ce livre propose de nouvelles théories sémantico-pragmatiques et rhétoriques sur le langage fleuri. Enfin, il examine les relations qu’entretient l’euphémisme avec deux autres figures référentielles : la litote et l’hyperbole.

Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract



Le principal mérite de l’ouvrage que j’ai l’honneur de préfacer est d’envisager l’euphémisme en tant que phénomène unitaire. En effet, l’analyse minutieuse des procédés euphémiques du langage que mène Horak ne se contente pas de traiter les caractéristiques lexico-sémantiques qui avaient été déjà reconnues par la tradition, mais prend également en compte un certain nombre de spécificités pragmatico-discursives, développant des considérations qui étaient jusqu’à présent étrangères à l’appréhension de cette figure. L’approche globalisante qu’on propose ici produit donc un aperçu d’ensemble qui, du moins dans le cadre de la linguistique française, faisait encore défaut, permettant à l’auteur de combler des lacunes qui étaient restées sur le plan général, malgré l’ampleur de la bibliographie, dont on trouve ici un compte rendu détaillé et rigoureux.

Du point de vue diachronique, le problème principal est d’ordre historiographique et terminologique, car les procédés d’atténuation n’ont pas toujours été reconnus et classés sous la désignation moderne d’euphémisme. Par conséquent, l’auteur opère une distinction entre le plan de l’attestation de stratégies positivantes et celui de l’évolution historiographique de la notion théorique. Les deux enjeux, qui font l’objet des deux premiers chapitres, choisissent comme point de départ l’Antiquité gréco-latine. Pour ce qui est des attestations de procédés euphémiques, la division traditionnelle par...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.