Show Less
Restricted access

Éthique chrétienne et bien commun

Vers une justice globale et un futur équitable face à l'impact du changement climatique

Alain Boubag

Il n’est pas toujours aisé d’établir une relation entre la théologie et les phénomènes scientifiques complexes comme le changement climatique. La complexité du changement climatique requiert de ne pas s’arrêter uniquement sur le concept de climat, mais d’ouvrir des brèches sur les sciences de l’écologie et de l’environnement. L’auteur tente de répondre à la question suivante : comment l’éthique chrétienne, basée sur les notions de bien commun et de tempérance, peut-elle contribuer à relever le défi du changement climatique en ce 21ème siècle ? Ce travail fait recours à la méthode historico-analytique dont l’auteur se sert particulièrement dans les deux premiers chapitres où il analyse le caractère scientifique qui entoure le changement climatique. La méthode historique regardera de manière détaillée et scrupuleuse les faits et données scientifiques sur lesquels les hommes de science s’appuient pour démontrer l’existence scientifique du changement climatique. La méthode analytique aidera à examiner la nature et la place du bien commun dans le contexte actuel de la crise climatique.

Show Summary Details
Restricted access

5 VALEUR INTRINSÈQUE DE LA NATURE ET VERTU DE LA TEMPÉRANCE

5 VALEUR INTRINSÈQUE DE LA NATURE ET VERTU DE LA TEMPÉRANCE

Extract

L’analyse du concept de dette écologique a contribué à montrer la responsabilité des hommes dans la crise écologique telle que nous la connaissons aujourd’hui. Le changement climatique semble être affecté par un caractère irréversible auquel les hommes pourraient mettre fin. Pour arriver à réduire et à estomper l’ampleur écologique de la crise environnementale, une implication effective et totale des hommes s’impose. Cette implication s’effectuera en tenant compte de l’apport de toutes les espèces tant humaines qu’animales, en n’oubliant pas les espèces végétales.

De la même manière que la crise climatique est internationale et mondiale, de la même manière, sa solution ne pourra être qu’internationale même si les approches nationales peuvent varier d’un Etat à un autre ou d’une nation à une autre.

Ce dernier chapitre de notre dissertation se penchera sur deux points fondamentaux. En tout premier lieu, il s’agira de dégager et de noter l’incidence et la pertinence de développer une éthique de l’environnement qui répond aux aspirations de nos contemporains, mais aussi une éthique de l’environnement qui amène la communauté mondiale à assumer les obligations qui sont les siennes devant la dégradation des écosystèmes et la perte de la biodiversité. Ce premier temps consacrera une large analyse de la valeur intrinsèque requise par la nature. Le deuxième temps réactualisera la notion de modération (temperentia) sur l’œuvre de la création dans son intégrité et sur les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.