Show Less
Restricted access

Le dandysme, de l’histoire au mythe

Series:

Edited By Edyta Kociubińska

Le présent livre souhaite analyser la notion de dandysme dans toute sa diversité et fournir un apport intéressant aux recherches littéraires en poursuivant la réflexion sur l’évolution de ses figures et de ses formes. La problématique des textes qui le composent embrasse des périodes, des cultures et des perspectives fort diverses afin de créer un portrait hybride du courant. L’ouvrage invite le lecteur à un « voyage au centre du dandysme » en s’aventurant du côté de la peinture, de l’histoire des mœurs, de la politique, de la littérature, de l’esthétique, de la musique et de la philosophie. Cette variété d’approches permet non seulement d’assurer la pérennité de son mythe, mais aussi d’ouvrir de nouveaux champs d’investigation, des perspectives inédites, voire surprenantes. Car, n’oublions pas, la première obligation du dandysme, c’est d’étonner.

Show Summary Details
Restricted access

Jean-Christophe Nadeau: Dandysme et démocratie, ou genèse et disparition de la vie élégante au XIXe siècle

Dandysme et démocratie, ou genèse et

disparition de la vie élégante au XIXe siècle

Extract

Jean-Christophe NadeauUniversité Laval

Abstract: Baudelaire pointed out in his Peintre de la vie moderne that the dandyism is born and disappears in democratic times. If he’s right, then this death shall be considered as a democratic infanticide. In fact, since the Revolution, one must distinguish oneself by the means of elegancy and intellect. The dandies are trying to create their individuality in these limits by provoking the plebe. However, this attitude comes with a terrible flaw: men shall be captivated in outbidding. One cannot use the same trick twice. From now onward, they must change for the worst, in order to stay the same in the eye of the crowd. This results in unavoidable eccentricity which destroys the dandyism.

Keywords: Balzac, Baudelaire, Barbey d’Aurevilly, Democracy, Eccentricity.

On qualifie habituellement d’hapax ce qui n’a qu’une occurrence au sein d’un corpus donné. Cependant, si on élargit son application à des objets paralittéraires, on pourrait en quelque sorte présenter le dandysme comme une philosophie aux allures d’hapax historique, c’est-à-dire qu’elle n’eut qu’une existence brève, foisonna un temps, pour enfin disparaître à tout jamais – et ne plus jamais remplir les conditions nécessaires à son existence. Le dandysme, par essence éphémère, ne se rencontre qu’à l’intérieur des maigres bornes du XIXe siècle, entre le sacre de Napoléon et la fin de la Belle-Époque ; après, plus rien. Cette faculté1 a, comme qui dirait, cessé d’être.

Baudelaire...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.