Show Less
Restricted access

Le dandysme, de l’histoire au mythe

Series:

Edited By Edyta Kociubińska

Le présent livre souhaite analyser la notion de dandysme dans toute sa diversité et fournir un apport intéressant aux recherches littéraires en poursuivant la réflexion sur l’évolution de ses figures et de ses formes. La problématique des textes qui le composent embrasse des périodes, des cultures et des perspectives fort diverses afin de créer un portrait hybride du courant. L’ouvrage invite le lecteur à un « voyage au centre du dandysme » en s’aventurant du côté de la peinture, de l’histoire des mœurs, de la politique, de la littérature, de l’esthétique, de la musique et de la philosophie. Cette variété d’approches permet non seulement d’assurer la pérennité de son mythe, mais aussi d’ouvrir de nouveaux champs d’investigation, des perspectives inédites, voire surprenantes. Car, n’oublions pas, la première obligation du dandysme, c’est d’étonner.

Show Summary Details
Restricted access

Carole Viñals: Le dandysme ibérique au XXe siècle. Francisco Umbral : du masque au mythe

Le dandysme ibérique au XXe siècle.

Francisco Umbral : du masque au mythe

Extract

Carole ViñalsUniversité de Lille

Abstract: Mariano Jose de Larra was the main representative of dandyism in nineteenth century Spain. This article discusses the characteristics of dandyism in Spain in twentieth century through the figure of the journalist Francisco Umbral. Through the book Historias de amor y Viagra we approach the hypersexualization of the dandy, which has become a sort of sexual object for women. This vision of love relationships refers to a disenchanted view of the Spanish society of transition. The provocation of Umbral and the use of paradoxes allow a criticism of the doxa that goes with him to build his own myth of dandy.

Keywords: dandysme ibérique, Francisco Umbral, sexualité hyperbolique, autobiographie et mythe.

D’un côté, chaque société a fourni des types de dandysme, de l’autre le mythe du dandy affirme qu’un seul fut conforme au modèle idéal, le célèbre et inimitable Brummell. Mais il est vrai qu’aucun dandy ne peut totalement coïncider avec le mythe, ainsi que le déclare Émilien Carassus dans un ouvrage qui fut fondamental 1.

La société espagnole a elle aussi fourni son modèle de dandy en la personne de Mariano José de Larra (1809–1837), le Baudelaire ibérique, chroniqueur du XIXe siècle, grand admirateur des Anglais. Pour Pedro Álvarez-Quiñones2, d’ailleurs, « le dandy est l’enfant de son époque » (« hijo de su tiempo »). Il serait « incompatible » avec un monde de « supermercados, hamburgueser...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.