Show Less
Restricted access

Le dandysme, de l’histoire au mythe

Series:

Edited By Edyta Kociubińska

Le présent livre souhaite analyser la notion de dandysme dans toute sa diversité et fournir un apport intéressant aux recherches littéraires en poursuivant la réflexion sur l’évolution de ses figures et de ses formes. La problématique des textes qui le composent embrasse des périodes, des cultures et des perspectives fort diverses afin de créer un portrait hybride du courant. L’ouvrage invite le lecteur à un « voyage au centre du dandysme » en s’aventurant du côté de la peinture, de l’histoire des mœurs, de la politique, de la littérature, de l’esthétique, de la musique et de la philosophie. Cette variété d’approches permet non seulement d’assurer la pérennité de son mythe, mais aussi d’ouvrir de nouveaux champs d’investigation, des perspectives inédites, voire surprenantes. Car, n’oublions pas, la première obligation du dandysme, c’est d’étonner.

Show Summary Details
Restricted access

Léa Cassagnau: Punk et dandysme : un dandysme de la lose ? Le cas de Richard Hell

Punk et dandysme : un dandysme de la lose ?

Le cas de Richard Hell

Extract

Léa CassagnauUniversité Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Abstract: Richard Hell was credited with inspiring the original punk look. In this article, I argue that Hell’s punk persona emerged as the result of a negotiation between references to high-culture and the construction of a loser-identity. Focusing on Hell’s re-appropriation of the Baudelairian dandy, I proceed to show how dandyism can be used to reaffirm control over cultural production, albeit through a paradoxical fiction of a loss of control.

Keywords: Punk, dandyism, Richard Hell, loser, DIY.

Pris dans un nœud complexe d’histoire et de mythe, le punk figure peu dans les travaux sur les incarnations contemporaines du dandysme. Au premier abord, rien ne semble en effet plus éloigné de l’élégance, de l’artificialisme et de la maîtrise associés au dandysme que l’expérience punk, conçue comme le surgissement d’une parole révoltée supposément « authentique », immédiate et brute.

On est pourtant en droit de questionner de telles constructions qui n’adhèrent que trop au mythe. Comme D. Kane l’a soulevé dans son ouvrage sur la poésie et le punk à New York, les musiciens (proto-) punks tels que Lou Reed, Patti Smith ou Richard Hell s’appuient ainsi, dans l’élaboration de leur persona, sur des modèles et un imaginaire hérités d’un paradigme romantique de la création, dans lequel il inclut le dandysme 1. C’est du moins dans la conflictualité entre la permanence mythique...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.