Show Less
Restricted access

La pertinence en traduction juridique

Un regard franco-allemand

Series:

Margarete Durr

La traduction juridique représente un risque pouvant déboucher à une critique. L’auteur en identifie les causes et examine les insuffisances du paradigme linguistique de la traduction. L’étude montre l’importance du rôle attribué à la notion de pertinence dans la traduction juridique qui est un mécanisme constitutif du sens. Il en résulte une approche contextualiste de la traduction dont le pivot est la pertinence. Dans cet ouvrage, on explore également les liens entre la pertinence, l’interprétation, l’usage et la qualité. La qualité d’une traduction se mesure dans sa pertinence. On y propose alors une méthode de la traduction associant pertinence et usage, faisant écho aux récentes recherches en langues de spécialité.

Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



Le présent ouvrage2 vise à problématiser la notion de pertinence en traduction juridique. Cette notion renvoie à la question de la méthode pratique de la traduction, l’objectif de toute traduction étant de produire des textes satisfaisants3, c’est-à-dire des textes qui ont du sens. La problématique de la méthode de la traduction n’est bien entendu pas nouvelle et la littérature sur la question est prolifique4. Les solutions classiques à la problématique méthodologique oscillent entre l’approche purement linguistique et l’approche fonctionnaliste de la traduction, cette dichotomie reflétant la dialectique intrinsèque de la traduction envisagée comme texte (ergon) entre la lettre et l’esprit, la fidélité et la liberté ou, si l’on envisage la traduction comme processus (energeia), entre l’approche sourcière et cibliste5 (Ladmiral 2016). À la lumière des évolutions plus récentes en traductologie, aucun de ces paradigmes semble être apte à proposer une méthode permettant de produire du sens en traduction. Si le paradigme de la fidélité6 est dépassé aujourd’hui (Siever 2010; Ost 2009b), le paradigme de l’équivalence commence également à être discuté de manière controversée (Tymoczko 2006; Sandrini 2017). Cette insuffisance des paradigmes classiques et la critique récurrente dont fait l’objet la traduction, notamment en droit, interrogent le traducteur professionnel que nous sommes et nous ont conduit à ←17 | 18→réfléchir à la possibilité et aux conditions de la production du sens dans le passage d’un univers sémantique à un autre. La...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.