Show Less
Restricted access

Droit à la rémunération juste et à la protection sociale du clergé diocésain

Étude historico-canonique du can. 281, §§ 1-2. Dans la perspective de la prise en charge de l’Église particulière par elle-même en République Démocratique du Congo

Series:

Crispin Kabeya Kipana

Ce travail traite, dans une approche canonique, le droit à la rémunération juste et à la protection sociale du clergé diocésain des Églises africaines. « Comment faire pour offrir aux prêtres et à l’ensemble des citoyens des conditions de vie digne ? », cette question touche l’ensemble des citoyens dans plusieurs pays africains et constitue un défi social et pastoral pour les dirigeants politiques et religieux. Au niveau ecclésial, elle invite à promouvoir des relations interecclésiales respectant le principe de subsidiarité encourageant une gestion autonome et responsable de chaque Église. Une Église devrait être en mesure de définir son modèle d’Église et son paradigme pastoral pour relever les multiples défis liés à l’évangélisation et à la lutte contre toutes formes d’injustice et des inégalités sociales.

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE I : DROIT A LA SUBSISTANCE MATÉRIELLE DU CLERGÉ DANS LA TRADITION BIBLIQUE ET DANS LA PÉRIODE DU IIe AU XIVe SIECLE.

Extract

Dans une étude canonique, on peut bien se demander le pourquoi d’une référence à la tradition biblique pour justifier le droit à la subsistance matérielle du clergé ? Deux raisons justifient cette référence : la première raison c’est le fait que « la source première et plus ancienne, à la fois par sa date et par son importance, du droit de l’Église chrétienne est constituée par les Évangiles et par les documents qui ont été reçus comme constitutifs du Nouveau Testament (Épitres, Actes des Apôtres) [et aussi] de l’Ancien Testament dont les textes, sans contenir des prescriptions juridiques, renferment des règles de vie pour les communautés croyantes »22 ; la deuxième raison est le fait que le droit canonique comme science « est en relation continue et très étroite avec la théologie : la science du droit ecclésiale est à la fois une science théologique et juridique »23. Pour mieux comprendre certaines institutions canoniques, il est donc important de ne pas ignorer leur fondement biblique d’autant plus que la Parole révélée est la source du discours théologique et aussi du Droit canonique et de certaines de ses institutions. Toutefois, la bible reste d’abord un livre sacré dont la finalité est spirituelle et non juridique24 malgré qu’elle renferme des « corps législatifs », des « catalogues des normes, des prescriptions juridiques » qui réglementent certains aspects de l’alliance entre Dieu et son peuple25. Les prescriptions juridiques, comme le Décalogue...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.