Show Less

Si on a du jazz, pas besoin de schnaps

Jazz, négritude et démocratie sous la République de Weimar- Mit einer umfangreichen Zusammenfassung in deutscher Sprache

Series:

Pascale Cohen-Avenel

Cet ouvrage traite du jazz dans la perspective des sciences de la culture et cherche à rendre compte de la fascination qu’il a exercée sur la société de la République de Weimar. Il s’appuie au premier chef sur la réception du jazz dans les revues littéraires et culturelles et ne néglige pas, à côté des publications progressistes, les organes conservateurs (voire même clairement racistes). Il s’agit en effet de voir dans quelle mesure le débat sur le jazz est lié à la recherche d’une culture républicaine démocratique.
Dieses Buch enthält eine umfangreiche deutschsprachige Zusammenfassung.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

I. Géopolitique du Jazz 27

Extract

I. Géopolitique du jazz La situation de l’Allemagne en 1919 est parfaitement connue. Bien que les nouveaux dirigeants démocrates ne soient pas responsables de la guerre, c’est à eux qu’incombe d’assumer les fautes de Guillaume II et de son état-major, ce qui contribuera largement à les discréditer auprès d’une opinion publique manipulée pour laquelle les coupables sont désignés a posteriori par leur punition. Occupation des bords du Rhin par la France, réparations, démantèlement de l’armée, perte de l’empire colonial sont les mesures les plus connues. Déchue aussi bien au sein de l’Europe que vis-à-vis de son empire colonial, l’Allemagne doit se repositionner sur l’échiquier mondial. En même temps, elle doit apprendre à se définir car les stéréotypes nationaux en vigueur jusqu’alors ne correspondent plus à la réalité politique de la République. Elle doit en outre trouver une forme de culture démocratique qui corresponde au nouveau régime politique. Ses relations avec les autres cultures sont essentielles à sa quête identitaire car la bipolarisation entre soi et l’autre est constitutive de l’identité1. A chaque stéréotype national correspond nécessairement un autre. C’est ce que Jürgen Link nomme la « règle de la distinction 2». Le jazz est l’une des figures de l’altérité grâce auxquelles les Allemands essaient de se définir sous la République de Weimar. Même s’il n’est pas le seul support de cette recherche...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.