Show Less

L’urbanité entre sociabilité et querelle

Textes de sociabilité du XVI e siècle jusqu’à la Révolution française

Edited By Maximilian Gröne and Rotraud von Kulessa

La sociabilité, comprise à la fois comme la manière dont les membres d’une société cohabitent et interagissent et comme l’ensemble des préceptes qui règlent cette interaction, fait l’objet d’une multitude d’ouvrages littéraires sous différentes formes, telles des traités, souvent dialogiques, des lettres, des romans, des poèmes – en particulier du XVI e au XVIII e siècle. Ces textes comportent souvent un caractère performatif et mettent ainsi en scène les préceptes de sociabilité dans les lieux auxquels ces préceptes sont rattachés. La diversité des genres de ces textes de sociabilités et leur caractère souvent performatif suggèrent une interrogation systématique sur les rapports entre le niveau du contenu, celui du genre, les lieux et les contextes spécifiques de leur genèse. Afin d’approfondir cette question, nous proposons une approche méthodologique de ces textes qui reposent sur les concepts de « performance », de ‘jeu’ ainsi que sur celui de « querelle ».

Prices

Show Summary Details
Restricted access

1. Des origines du terme urbanité

Extract

Urbanité dans le dictionnaire Catriona Seth De l’urbanité, nous savons tous qu’elle a pour source étymologique l’Urbs, la cité par excellence, Rome donc. Elle désigne ainsi l’esprit ou la culture de la ville, une civilité qui s’oppose à la rusticitas, qui désigne le comportement dans les campagnes. Le mot a fait surgir des disputes de lexicographes et de stylisticiens. Nous avons voulu procéder à une rapide enquête dans une série de dictionnaires pour voir ce qu’ils en disent. La première occurrence littéraire attestée, oubliée par la plupart des historiens, figure dans une sorte de litanie au sein du Séjour d’honneur1 d’Octovien de Saint-Gelais (1468-1502), évêque d’Angoulême, imprimé à titre posthume à Paris par Verard en 1519, mais qui aurait été présenté à Charles VIII vers 1490, avant son départ pour Naples: C’est le fleuve d’Aménité, Le torrent de Toute Lyesse, La source de Félicité. Le cours d’Extreme Urbanité, La mere de Fleurie Jeunesse, C’est la rivière de Promesse, Qui arrouse et lave les cueurs Des prodigues et gaudisseurs.2 Il convient de signaler que le fleuve allégorique présenté au voyageur dans ce Séjour d’honneur par la « Sensualité » mène au grand port de Joye mondaine.3 Le lien entre mondanité et urbanité revient en effet sous la plume d’auteurs ultérieurs. Du côté des lexicographes, le Tresor de la langue française de Nicot4, en 1606, indique la racine latine du terme: « Urbanité, Vrbanitas »5. Avant...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.