Show Less

Europe – Canada

Transcultural Perspectives- Perspectives transculturelles

Series:

Edited By Klaus-Dieter Ertler, Martin Löschnigg and Yvonne Völkl

As a result of its colonial past, Canadian culture has been shaped by French, British and other European influences; since the second half of the twentieth century, however, large-scale immigration from Asia, Africa, the Caribbean, Latin America and the Middle East, as well as economic and cultural globalization and the recognition of the cultural significance of the country’s First Nations have transformed Canadian society, and this transformation has affected the European dimension of Canada’s cultural heritage, too. The publication addresses the role of this dimension in the collective consciousness of contemporary Canada and the complexities of Canadian-European political and cultural relations at the beginning of the twenty-first century.
En raison de son passé colonial, la culture canadienne a été façonnée par des influences françaises et britanniques ainsi que par d’autres cultures européennes. Cependant, à partir de la deuxième moitié du 20 e siècle, l’immigration importante de l’Asie, de l’Afrique, des Caraïbes, de l’Amérique latine et du Proche-Orient, la globalisation économique et culturelle ainsi que la reconnaissance officielle des Premières Nations ont transformé la société canadienne. Cette transformation a également eu des conséquences sur la dimension européenne de l’héritage culturel du Canada. Le livre aborde le rôle de cette dimension dans la conscience collective du Canada contemporain et la complexité des relations politiques et culturelles entre l’Europe et le Canada au début du 21 e siècle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Authors / Auteur(e)s

Extract

Ewelina Bujnowska est maître de conférences à l’Institut des langues romanes et de traduction de l’Université de Silésie, Pologne. En 2011, elle a soutenu une thèse sur le roman historique postmoderne et postcolonial au Québec à l’exemple de quatre romans : La tribu de François Barcelo, La maison Trestler ou le 8e jour d’Amérique de Madeleine Ouellette-Michalska, Triptyque des temps perdus de Jean Marcel et La terre promise, Remember ! de Noël Audet. Elle a aussi publié quelques articles sur la littérature québécoise et a co-édité en 2011, avec Marcin Gabry� et Tomasz Sikora, un ouvrage collectif Towards Cri- tical Multiculturalism: Dialogues Between/Among Canadian Diasporas / Vers un multiculturalisme critique : dialogues entre les diasporas canadiennes (Kato- wice 2011). Elle s’intéresse à l’histoire et à la littérature contemporaine du Qué- bec. Ileana Neli Eiben est assistante à l’Université de l’Ouest de Timi�oara, Rouma- nie. Elle enseigne le français dans le cadre du Département des langues romanes de la Faculté des Lettres, Histoire et Théologie. Ses principales lignes de re- cherche sont : l’autotraduction, les études québécoises, la littérature migrante et l’écriture féminine. Elle réalise son doctorat à l’Université de l’Ouest de Timi�oara, sous la direction de Georgiana Lungu-Badea. Elle est membre fonda- teur de l’Asocia�ia de studii francofone DF et d’Isttrarom-Translationes et membre de plusieurs organisations : Conseil International d’études franco- phones, l’Association internationale des études québécoises et l’Association d’études...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.