Show Less
Restricted access

Colonisation et décolonisation dans les cultures historiques et les politiques de mémoire nationales en Europe

Modules pour l’enseignement de l’histoire

Edited By Uta Fenske, Daniel Groth, Klaus-Michael Guse and Bärbel P. Kuhn

Cet ouvrage offre aux élèves et aux professeurs une nouvelle façon de comprendre dans quelle mesure la colonisation et la décolonisation font partie intégrante d’un passé européen commun et contient un matériel d’enseignement propre à être utilisé dans les cours d’histoire. Les diverses contributions sont les résultats du projet de l’UE CoDec, auquel ont collaboré des partenaires d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Estonie, de Grande-Bretagne, de Pologne et de Suisse. Les divers modules traitent des passés coloniaux, des processus de décolonisation et des politiques de mémoire dans différents pays européens selon une perspective comparative et transnationale. Ils présentent de nombreuses sources nouvelles ainsi que des propositions concrètes pour un enseignement moderne de l’histoire en Europe.
Show Summary Details
Restricted access

Colonisation à l’intérieur de l’Europe : Introduction

Extract

Claudia Kraft

Colonisation à l’intérieur de l’Europe : Introduction

Habituellement, l’histoire de la colonisation est centrée sur les relations des empires européens avec leurs territoires d’outre-mer, géographiquement très éloignés et leurs populations que l’on supposait de « race » différente. C’est seulement récemment que la recherche historique (principalement la New Imperial History) s’est orientée vers une approche plus fusionnelle en ce qui concerne l’histoire des empires (non seulement européens) et celle de la colonisation, mettant ainsi en évidence les enchevêtrements et les similitudes de la domination impériale et coloniale à la fois en Europe et dans les autres régions du monde.1 Appliquée à l’Europe, une telle perspective semble particulièrement appropriée à l’étude des régions d’Europe centrale et de l’Est puisque celles-ci furent pendant une longue période sujettes à la domination des grands empires continentaux, à savoir l’Empire des Habsbourg, l’Empire ottoman et l’Empire russe ainsi que la Prusse et, à partir de 1871, l’empire allemand, qui, il est vrai, ne peut être considéré comme empire que sous réserve, mais qui, depuis les partages de la Pologne, contrôlait de vastes territoires dont la majorité de la population ne parlait pas allemand.

Bien que cette domination impériale s’achevât avec l’effondrement de tous ces empires pendant ou après la Première Guerre mondiale, les rapports de dominance occupèrent encore longtemps une place importante dans l’histoire européenne ; les anciennes traditions de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.