Show Less
Restricted access

Colonisation et décolonisation dans les cultures historiques et les politiques de mémoire nationales en Europe

Modules pour l’enseignement de l’histoire

Uta Fenske, Daniel Groth, Klaus-Michael Guse and Bärbel P. Kuhn

Cet ouvrage offre aux élèves et aux professeurs une nouvelle façon de comprendre dans quelle mesure la colonisation et la décolonisation font partie intégrante d’un passé européen commun et contient un matériel d’enseignement propre à être utilisé dans les cours d’histoire. Les diverses contributions sont les résultats du projet de l’UE CoDec, auquel ont collaboré des partenaires d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Estonie, de Grande-Bretagne, de Pologne et de Suisse. Les divers modules traitent des passés coloniaux, des processus de décolonisation et des politiques de mémoire dans différents pays européens selon une perspective comparative et transnationale. Ils présentent de nombreuses sources nouvelles ainsi que des propositions concrètes pour un enseignement moderne de l’histoire en Europe.
Show Summary Details
Restricted access

La politique intérieure de la Pologne dans les Kresy pendant l’entre-deux-guerres : Un exemple de colonisation intra-européenne ?

Extract

Przemysław Damski et Katarzyna Czekaj-Kotynia

La politique intérieure de la Pologne dans les Kresy pendant l’entre-deux-guerres : Un exemple de colonisation intra-européenne ?

Introduction au module

Suite au traité de Versailles, la Pologne réapparut en 1919 sur la carte de l’Europe. Néanmoins, le nouvel État se heurta à un certain nombre de difficultés. Les territoires qui appartiennent maintenant à la Biélorussie, à la Lituanie et à l’Ukraine étaient couramment appelés « Kresy », c’est-à-dire « confins » ou « régions frontalières ». La situation sociale et politique de ces régions était très complexe, également à cause du nombre élevé des différents groupes religieux, ethniques et nationaux qui vivaient sur son territoire. Les paysans étaient généralement d’origine ruthénienne. Ils étaient membres de l’Église orthodoxe russe, parfois de l’Église grecque-catholique. Cependant les nobles polonais, pourtant minoritaires si l’on compare leur nombre à celui des Ruthéniens dans les Kresy, restaient le facteur dominant politiquement et culturellement.

La Pologne avait des prétentions historiques sur ces territoires biélorusses et ukrainiens puisqu’au XVIIIe siècle et jusqu’aux partages à la fin du siècle, elle en gouverna une large partie. La complexité de la situation devient manifeste si l’on réalise que la politique culturelle polonaise à l’égard des Ukrainiens et surtout des Biélorusses était similaire à celle des Russes envers les Polonais avant la Première Guerre mondiale. Le désir de recouvrer le pouvoir et d’assurer l’indépendance était...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.