Show Less
Restricted access

Colonisation et décolonisation dans les cultures historiques et les politiques de mémoire nationales en Europe

Modules pour l’enseignement de l’histoire

Uta Fenske, Daniel Groth, Klaus-Michael Guse and Bärbel P. Kuhn

Cet ouvrage offre aux élèves et aux professeurs une nouvelle façon de comprendre dans quelle mesure la colonisation et la décolonisation font partie intégrante d’un passé européen commun et contient un matériel d’enseignement propre à être utilisé dans les cours d’histoire. Les diverses contributions sont les résultats du projet de l’UE CoDec, auquel ont collaboré des partenaires d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Estonie, de Grande-Bretagne, de Pologne et de Suisse. Les divers modules traitent des passés coloniaux, des processus de décolonisation et des politiques de mémoire dans différents pays européens selon une perspective comparative et transnationale. Ils présentent de nombreuses sources nouvelles ainsi que des propositions concrètes pour un enseignement moderne de l’histoire en Europe.
Show Summary Details
Restricted access

Le cas de l’usine secrète d’enrichissement d’uranium à Sillamäe

Extract



Introduction au module

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis démontrèrent la puissance des bombes atomiques en attaquant le Japon. L’URSS le prit comme une menace et fit d’immenses efforts pour développer ses capacités nucléaires et construire, elle-aussi, une bombe atomique. À ce moment-là, il y avait seulement quelques dépôts de minerai d’uranium connus sur le territoire de l’URSS. L’un d’entre eux se trouvait sur la côte nord de l’Estonie. En 1946, le gouvernement de l’URSS décida d’établir une usine nucléaire à Sillamäe. Entre 1946 et 1949, des ouvriers et aussi des ingénieurs vinrent à Sillamäe de différentes régions de l’URSS.

La matière première, graptolite argilite, contenait seulement une faible quantité d’uranium, mais devant l’urgence de la demande, c’était suffisant pour lancer la production. Plus tard, la matière première fut importée de Tchécoslovaquie et de l’Allemagne de l’Est. Malgré la meilleure qualité du minerai, les méthodes de travail restèrent les mêmes. Le minerai radioactif était transporté pendant la période hivernale dans des wagons découverts sous une couche d’eau et de glace. Tous les résidus radioactifs étaient enterrés dans des dépôts situés sur le littoral du Golfe de Finlande.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.