Show Less
Restricted access

L’avortement en Irlande : 1983–2013

Dimensions religieuses, socioculturelles, politiques et européennes

Series:

Edwige Nault

Alors que les sociétés modernes occidentales poursuivent des politiques permissives en matière d’avortement, la République d’Irlande est le seul pays en Europe à avoir inscrit le droit à la vie de l’« enfant à naître » dans sa constitution. Cette question, conditionnée par la doctrine religieuse, est utilisée comme un moyen d’observation privilégié du processus de sécularisation envisagé ici comme la perte d’autorité de l’Église catholique sur les attitudes, les comportements et l’État. Ce livre contextualise le sujet dans le cadre social, culturel, politique, religieux et identitaire d’un pays en pleine mutation, ainsi que dans l’espace européen.
Show Summary Details
Restricted access

Deuxième partie : Autonomisation de l’État

Extract

| 81 →

Deuxième partie : Autonomisation de l’État

Introduction de la deuxième partie

The two major power blocs in Irish society since 1922 have been the state and the ­Catholic Church. […]However, whereas the state exercises its power in a wide number of social fields, the Church has exercised its power mainly in those social fields relating to education, care and morality. It has been on moral issues, particularly in relation to health, education and the family that most struggles between these two power blocs have taken place. But the history of the relationship between Church and state in modern Ireland has been characterised not by struggle but rather by peaceful coexistence, each maintaining the power of the other250.

La question de l’avortement met particulièrement en lumière les relations entre l’Église et l’État. L’objet de cette partie est de montrer l’évolution de celles-ci par le prisme du débat sur l’avortement et d’apprécier s’il existe un processus d’autonomisation qui s’opère au sein de l’État. Cette évolution ne peut pas être mesurée par des statistiques mais en examinant la façon dont l’État a géré la question depuis qu’il s’est engagé, par voie constitutionnelle, à protéger la « vie à naître » en 1983.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.