Show Less
Restricted access

Langage et Narration dans «Voyage au bout de la nuit» et «Mort à crédit» de Louis-Ferdinand Céline

Vincent Tchamy Kouajie

Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit de Louis-Ferdinand Céline sont deux romans dont les spécificités du langage assurent l’émergence de la narration et de la construction du sens. Les rapports entre langage et narration qui se dégagent des microanalyses se déclinent sous formes de procédés linguistiques que prennent certaines composantes formelles du récit. Ces procédés linguistiques par ricochet scandent et dynamisent le récit. La précision de la cohérence structurelle et narrative de ces romans, à première vue épisodiques, se situe au cœur de cette recherche. L’application de différents concepts de narratologie et des sciences du langage imposent à l’analyse une démarche multiperspectiviste. Cette recherche présente un récit célinien syntagmatique plutôt que paradigmatique.
Show Summary Details
Restricted access

9. Conclusion générale

Extract

Les sept chapitres que comporte la présente recherche sur le langage et la narration dans Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit correspondent à sept grandes méthodes d’analyse textuelle, dont l’exploitation a permis, au bout du compte, de percevoir en Louis-Ferdinand Céline un écrivain qui, dans ses deux premiers romans, s’est forgé un langage capable de mettre en lumière une manière de raconter qui octroie à ses narrations des formes dynamiques, identifiables à des procédés langagiers. Lesquels procédés se sont avérés connus et reconnus en sciences du langage. L’adoption desdits procédés dans la recherche a offert la possibilité de mettre en relief l’imbrication indissoluble du langage et de la narration dans les rapports subtils qu’ils tissent en filigrane dans les récits, situant ainsi leur combinaison à la base de toute l’écriture célinienne. Les différentes composantes de cette combinaison qui n’ont que trop été négligées jusqu’à présent par la critique célinienne, méritaient que justice leur soit faite, pour que leur revienne la place qui leur est due, compte tenu de leur grande importance.

Située dans la complémentarité par rapport aux importantes études qui, depuis quelques décennies, ne cessent de rendre compte de la particularité du langage dans lequel sont présentés les contenus narratifs céliniens, cette nouvelle lecture des deux premiers textes de Céline avait pour préoccupation première de montrer...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.