Show Less
Restricted access

Les français régionaux dans l’espace francophone

Series:

Marie-Madeleine Bertucci

Les différentes variétés de français observables dans l’espace francophone, dites « français régionaux », dans la terminologie sociolinguistique, sont étudiées dans ce volume par certains des meilleur-e-s spécialistes du sujet, dans une perspective synchronique et à travers un spectre large qui embrasse aussi bien la variation diatopique que la variation sociale. Les chercheur-e-s interrogent le statut linguistique de ces formes endogènes de français et la place qu’elles seraient susceptibles d’occuper dans les politiques linguistiques-éducatives de régions ou d’États traversés par des tensions sociales et ethniques. Ces variétés s’inscrivent dans le paysage plurilingue et pluriculturel de la francophonie du XXIe siècle où la question des langues et des identités en contact est centrale.
Show Summary Details
Restricted access

De l’observation des variétés locales et régionales du français à une didactique de la pluralité des pratiques du français en contextes plurilingues : un chemin semé d’embuches

Extract



0.  Point de départ : manuels correctifs et regards folklorisants

Les commentaires métalinguistiques sur des pratiques locales ou régionales du français par des populations réputées non francophones (c’est-à-dire hors des zones galloromanes de la moitié nord de la France) apparaissent au XIXe siècle. C’est l’époque où le français commence à se diffuser à l’oral dans les « provinces » désormais autoritairement fondues dans une France uniformisatrice sur tous les plans et au premier chef sur le plan linguistique, depuis sa création par la Révolution française. Dès lors, des formes métissées de français et de langue « locale », mésolectales comme disent les créolistes, se développent dans les parties concernées des populations, pour l’essentiel la bourgeoisie et la petite aristocratie, car le « peuple » ne viendra en général au français qu’au XXe siècle. Ces formes attirent l’attention d’érudits qui les répertorient dans des ouvrages en nombre notable. Ainsi, pour la Gascogne est réédité en 1812, puis en 1819, le précoce et emblématique ouvrage du parisien Desgrouais paru dès 1766 : Les Gasconnismes corrigés. En Provence, par exemple et pour prendre une région où j’ai beaucoup étudié la question à partir de ma thèse il y 29 ans (Blanchet 2008), toute une série d’ouvrages publiés par des Provençaux suit la même veine (voir le titre de l’ouvrage de Gabrielli...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.