Show Less
Restricted access

Formes et réformes de la paternité à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne

Aude-Marie Certin

Cet ouvrage collectif porte sur l’histoire de la paternité à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. Partant de l’étude de sources variées (livres de famille, textes doctrinaux, testaments, images, etc.), les contributions étudient la place faite aux pères dans la famille et dans la société au sein du monde occidental. À la croisée de l’histoire de la parenté et de l’histoire du genre, de l’histoire religieuse et de l’histoire sociale, ce livre propose un éclairage inédit sur l’évolution des formes de la paternité dans un contexte marqué par les réformes religieuses et par d’importantes reconfigurations politiques, en particulier dans les sociétés urbaines.
Show Summary Details
Restricted access

Ouverture

Extract



Cet ouvrage collectif est le fruit d’un colloque organisé les 27 et 28 juin 2013 à l’Institut Français d’Histoire en Allemagne de Francfort-sur-le-Main par Aude-Marie Certin, grâce au soutien de l’Institut Franco-Allemand de Sciences Historiques et Sociales (Institut Français d’Histoire en Allemagne de 2009 à 2015) et de l’Université franco-allemande. Il rassemble les communications des historien-ne-s français, allemands, suisses et italiens, présents à cette rencontre. Exploitant des sources très variées (livres de famille, textes doctrinaux, testaments, images, etc.), ces derniers s’interrogent sur les évolutions de la paternité à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne, périodes marquées à la fois par les réformes religieuses dans les milieux catholiques et protestants et par d’importantes reconfigurations sociales et politiques, en particulier dans les sociétés urbaines. À la croisée de l’histoire de la famille et de la parenté, de l’histoire religieuse et de l’histoire politique, cet ouvrage ne se limite pas à des interrogations sur la paternité au sein de la famille étroite, mais envisage plus globalement la place des pères dans l’édifice social. Dans cette optique, cette réflexion collective adopte une perspective comparative entre le monde germanique et l’Italie, même si certains articles portent également sur la France et le Nouveau Monde. En mettant en jeu la filiation et la génération, la paternité apparaît comme un puissant révélateur de la manière dont une société pense et élabore,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.