Show Less
Restricted access

Formes et réformes de la paternité à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne

Edited By Aude-Marie Certin

Cet ouvrage collectif porte sur l’histoire de la paternité à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. Partant de l’étude de sources variées (livres de famille, textes doctrinaux, testaments, images, etc.), les contributions étudient la place faite aux pères dans la famille et dans la société au sein du monde occidental. À la croisée de l’histoire de la parenté et de l’histoire du genre, de l’histoire religieuse et de l’histoire sociale, ce livre propose un éclairage inédit sur l’évolution des formes de la paternité dans un contexte marqué par les réformes religieuses et par d’importantes reconfigurations politiques, en particulier dans les sociétés urbaines.
Show Summary Details
Restricted access

Rôles et stratégies paternels dans une entreprise familiale artisanale : exemple des imprimeurs à Venise (deuxième moitié XVe – début XVIe siècles)

Extract



Johann de Spire, « qui a côtoyé de nombreuses autres villes avant de s’établir [à Venise], où il habite avec femme, enfants et toute sa famille, et où il exerce cet art d’imprimer des livres1 », est le premier imprimeur établi à Venise. En 1469, il obtient de la Seigneurie un privilège de cinq ans sur la nouvelle technique. Le texte de ce privilège nous le présente explicitement comme un père de famille, à la tête d’une entreprise typographique, à laquelle les différents membres de sa maisonnée mentionnés ici participent certainement. Il obtient ce privilège en tant qu’imprimeur allemand, arrivé à Venise pour apporter l’art d’imprimer inconnu jusqu’alors, mais également en tant que chef d’une entreprise familiale à part entière, qui garantit sa stabilité dans la ville et sa réussite. Johann de Spire meurt un an plus tard, mais à sa suite viennent s’installer de nombreux autres imprimeurs dans la lagune, si bien que Venise devient rapidement le premier pôle de l’imprimerie naissante en Europe. Les grandes dynasties familiales sont celles qui ont fait la célébrité et la prospérité de l’imprimerie en Europe. À Paris, on pense à la famille des Estienne ; à Louvain, à celle des Plantin ; à Venise, la dynastie des Manuce transmet sur trois générations un savoir-faire et une réputation d’imprimeurs humanistes. L’entreprise familiale apparaît à première vue comme une forme d’organisation du travail courante pour les imprimeurs. En réalité, celle-ci est une configuration sociale loin d’...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.