Show Less
Restricted access

Lieux de vie, lieux de sens

Le couple lieu / identité dans le roman belge contemporain- Rolin-Harpman-Feyder-Lalande-Lamarche-Deltenre

Series:

Judyta Zbierska-Moscicka

Perçue comme un « entre-deux » ou un « carrefour », la Belgique se définit volontiers en termes spatiaux. L’idée d’enracinement lui est chère au même degré que celle d’errance. La littérature thématise cette oscillation entre le dedans et le dehors en recourant à une imagerie complexe, tributaire de la sensibilité de chaque auteur, ainsi que des circonstances historiques et sociales qui le concernent. La période examinée (1960-2012), correspond, dans les représentations romanesques, à un démantèlement progressif de l’objet « maison », processus qui fait écho à des mutations profondes relatives aux phénomènes sociaux liés à l’évolution du sentiment identitaire. L’analyse thématique renouvelée par les apports de la sociologie de l’individu fournit un éclairage nouveau sur les œuvres étudiées.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



Avant de passer à la description et l’analyse de différents aspects de l’inscription de l’identitaire dans le spatial chez Dominique Rolin, nous proposons, pour la commodité du lecteur, une présentation, sous forme de fiches de lecture, des romans qui feront l’objet de l’étude.325 Chacun des chapitres consacrés aux auteurs respectifs qui suivront, sera ainsi précédé de quelques informations portant sur l’œuvre, sa thématique et sa construction. Y seront inclus les renseignements se référant aux personnages et à la trame des récits, indispensables pour la compréhension de l’analyse.

La commodité du lecteur n’en est pas toujours une pour l’auteur, surtout quand il s’agit de résumer l’action des romans de Dominique Rolin, et a fortiori, celle des œuvres rédigées après 1960. La rupture stylistique qui s’opère alors affecte, en premier lieu, le mode de la narration qui renonce à la linéarité et la consécutivité des événements présentés au profit d’une narration arborescente, respectueuse des commandements de la pensée en train de naître ou d’une mémoire vagabonde et imprévisible. Encore faut-il qu’il y ait des événements. Ils le sont certes, mais d’ordre intellectuel, émotif ou mnésique. Ils s’organisent selon une logique dont la transparence s’obtient à force de délier, au cours d’une lecture patiente, les fils d’une pensée errante et souvent convulsive. L’ordre de ces sui generis événements défie nos habitudes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.