Show Less
Restricted access

Jonas Ludwig von Heß (1756–1823) et Hambourg

Un engagement politique des Lumières tardives à l’occupation napoléonienne

Series:

David Weber

Journaliste, topographe, auteur d’un récit de voyage, médecin des pauvres puis commandant de la Garde civique hambourgeoise, Jonas Ludwig von Heß est un penseur, mais aussi un acteur socio-culturel. Son parcours éclectique illustre le renouvellement du processus de politisation des Lumières allemandes de 1770 à 1815. Il vise en premier lieu la préservation du patrimoine hambourgeois, puis celle du Saint-Empire dans sa globalité. L’effondrement de ce dernier en 1806 le conduit enfin à adapter son mode de pensée et ses moyens d’action en période d’occupation. Cette étude dévoile au lecteur une stratégie individuelle, résultat de la tension s’opérant entre la réalité et la perception que l’auteur en a. Quelles évolutions identitaires, transferts, interférences et résistances seront alors à l’œuvre ? Replacée dans le contexte hambourgeois et allemand, cette entreprise permet de mieux comprendre la collectivité et la difficulté qu’il y avait alors à penser la paix.

Mit einer ausführlichen Einleitung und einem Resümee in deutscher Sprache.
Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale

Extract



L’œuvre et l’action de Jonas Ludwig von Heß sont celles d’un intellectuel éclairé n’ayant pas appartenu aux notabilités anciennes de Hambourg, ni même, avant 1801, à ces citoyens ayant pris part au processus décisionnel. Son statut est intéressant puisqu’il est noble et étranger, et donc exclu des responsabilités jusqu’à son accession au droit de cité. Dans cette situation inconfortable qui est celle de l’étranger soucieux de s’engager politiquement, il est contraint de recourir à des moyens d’action variés qui oscillent entre l’écriture du journaliste, du topographe et de l’écrivain de récits de voyage et son activisme, ses protestations, puis après 1800, son engagement en tant que médecin des pauvres et commandant de la Garde civique. La présente étude a montré que son absence de marge de manœuvre conduit à une ambivalence dans son engagement puisqu’il est en effet à la fois soucieux de s’intégrer, et donc de ménager les cercles au pouvoir, voire de rechercher leur adhésion, mais qu’il entend dans le même temps avoir une influence politique sans renier ses convictions.

Heß est donc bien un représentant de cette élite éclairée qui, dépassant les clivages de la société d’ordres, englobe alors une grande part des couches supérieures de la société, acteurs d’une politisation à partir de la seconde moitié du siècle. Bien que n’étant pas au sommet de la hiérarchie politique, il...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.