Show Less
Restricted access

«Le Dictionnaire de musique» de Jean-Jacques Rousseau : une édition critique

En collaboration avec Raymond Court, Yves Jaffrès, Michael O’Dea, Daniel Paquette et Pierre Saby

Series:

Claude Dauphin

Avec la publication de ce Dictionnaire de musique en 1767, Rousseau aura doté le domaine musical d’un ouvrage somptueux dont l’importance se compare à celle d’ Émile pour l’éducation, du Contrat social pour les sciences politiques et sociales, de la Nouvelle Héloïse pour la littérature. On oublie à tort qu’avant de se lancer dans la philosophie et dans la littérature Rousseau était musicien. Dans ses écrits sur la musique, plus qu’ailleurs, le « fondateur des sciences de l’homme » soutient une théorie relativiste et comparatiste des cultures humaines. La musique lui paraissant d’emblée la sphère idéale pour discuter du règne des universaux et des particularismes, il est amené à engager une lutte implacable à l’encontre de la théorie du déterminisme acoustique selon laquelle l’harmonie tonale serait le signe d’un état supérieur du progrès humain.
Cette édition moderne du Dictionnaire de musique de Jean-Jacques Rousseau présente deux caractéristiques. Elle est, en premier lieu, une édition comparée du Dictionnaire de musique et des articles de musique que Rousseau avait écrits, en 1749, pour la grande Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. En second lieu, il s’agit d’une édition critique, une équipe de musicologues s’étant penchée sur ces textes pour en interpréter les contenus et valider l’apport de Rousseau au domaine des connaissances musicales.
Contenu : Claude Dauphin : Introduction I. La taxinomie musicale de Rousseau au fondement d’une musicologie triangulaire : théorique, esthétique, éthique – Raymond Court : Introduction II. L’esthétique musicale de Rousseau – Jean-Jacques Rousseau : Dictionnaire de musique – Planches A-N – Notices sur les noms propres cités par Rousseau.