Show Less
Restricted access

Les administrations nationales et la construction européenne

Une approche historique (1919-1975)

Series:

Laurence Badel, Stanislas Jeannesson and N. Piers Ludlow

Depuis les années 1920 s’esquisse en Europe une nouvelle manière de travailler ensemble, fondée sur la pratique de l’interministérialité; on observe également, à l’échelle de la Petite Europe, l’émergence d’un nouveau type de relations entre les administrations nationales et le système communautaire.
Pour la première fois, des historiens analysent la capacité d’adaptation des administrations des États fondateurs de l’Union européenne à la construction européenne.
Nature de l’union à bâtir, dynamique générée par les processus d’association ou d’adhésion à la Communauté, analyse lucide des élargissements et de leurs conséquences: autant de débats cruciaux qui traversent le XX e siècle.
De l’examen des organigrammes ou des affrontements, souvent contradictoires, entre services administratifs émergent certaines personnalités de hauts fonctionnaires, capables de proposer des schémas alternatifs.
Inscrites dans la durée, fondées sur la confrontation des témoignages et des documents d’archives, ces études mettent en évidence de manière inédite à la fois les résistances culturelles d’administrations régies par l’intérêt national et la capacité d’anticipation des enjeux du processus d’unification du continent européen.
Contenu: Raphaële Ulrich-Pier: Le Service français de la Société des Nations et les questions européennes dans l’entre-deux-guerres – Stanislas Jeannesson: La sous-direction des relations commerciales du Quai d’Orsay et la reconstruction économique de l’Europe – Sylvain Schirmann: Les services économiques de l’Auswärtiges Amt et les questions européennes (1919-1940) – Robert Boyce: Le Foreign Office et l’Europe (1919-1931). Professionnalisme et préjugés – Laure Quennouëlle-Corre: Le Mouvement général des fonds et la coopération européenne au tournant des années 1930 – Léonard Laborie: Le courrier connaît-il l’Europe? Entre le national et l’international, la place ambiguë de l’Europe à la direction de l’exploitation postale dans l’entre-deux-guerres – Laurent Warlouzet: Le Quai d’Orsay face au traité de Rome. La direction des affaires économiques et financières (DAEF) de 1957 à 1975 – Laurence Badel: La direction des relations économiques extérieures (DREE). Origines, culture, logique (1920-1970) – Helen Parr: Un «Foreign Office miniature dédié à l’Europe»? Le rôle du Department of Economic Affairs lors de la seconde candidature britannique (1964-1967) – Claudia Hiepel: Le ministère ouest-allemand des Affaires étrangères et l’intégration européenne, des origines à 1974 – Elena Calandri: L’administration italienne pendant les dix premières années de la Communauté économique européenne. Prédominance de la diplomatie et conflits de compétence – Armelle Demagny-van Eyseren: La direction des carburants du ministère de l’Industrie français et les projets de politique pétrolière communautaire (1957-1974) – Anne de Castelnau: Le SGCI: une réponse administrative aux défis européens de l’après-guerre – N. Piers Ludlow: Mieux que six ambassadeurs. L’émergence du COREPER durant les premières années de la CEE – Jan-Willem Brouwer: «La coordination par la concertation». L’élaboration de la politique européenne des Pays-Bas et le fonctionnement de la représentation permanente à Bruxelles dans les années 1960 – Laurence Badel/Stanislas Jeannesson: Conclusion. Résistances, rivalités et redéfinition des rôles: les administrations nationales face à l’unification européenne.