Show Less
Restricted access

Documents diplomatiques français

1966 – Tome I (1er janvier – 31 mai)

Series:

Ministère des Affaires étrangères

Le premier semestre de 1966 est marqué par une intense activité diplomatique du fait de la France. La grande affaire est en effet la décision du général de Gaulle du retrait de l’organisation militaire intégrée de l’OTAN, dont les implications et les répercussions sont multiples. C’est par une lettre du 7 mars 1966 au président Johnson et aux chefs de gouvernement anglais et allemand que le général de Gaulle annonce cette initiative. La décision provoque une onde de choc qui se répercute en particulier sur les relations franco-américaines et franco-allemandes. C’est avec l’Allemagne que le problème est le plus délicat, car se joue la question du maintien des troupes françaises, qui y sont depuis les accords de 1945, renouvelés en 1954 et 1955. Les relations franco-allemandes sont loin de la cordialité du traité de 1963. Mais les premiers mois sont aussi marqués sur le plan européen par le règlement de la crise de « la chaise vide » par le fameux compromis de Luxembourg, et par la perspective du voyage du général de Gaulle en Union soviétique (20 juin-1 er juillet), qui fera l’objet du prochain volume.
En Afrique noire, le premier semestre 1966 voit naître ou se développer des situations conflictuelles auxquelles la France n’est pas indifférente et sera partie prenante. Enfin, en Asie, c’est toujours la guerre du Vietnam qui sollicite l’attention des diplomates français, avec les contacts de plus en plus fréquents avec les Nord-Vietnamiens et le FNL. Décidément, la diplomatie française est sur tous les fronts en 1966.