Show Less
Restricted access

L’Office national du film et le cinéma canadien (1939-2003)

Éloge de la frugalité

Series:

Caroline Zéau

L’Office national du film du Canada est devenu un lieu unique et exemplaire dans le paysage cinématographique mondial : une institution d’État où se sont initiées les cinématographies québécoise et canadienne, à partir d’une exigence constante d’innovation et de recherche esthétique et technique.
Cet ouvrage restitue – pour la première fois en langue française – l’histoire de l’ONF dans son ensemble. Il mène conjointement une étude du mandat et de la politique de production de cette institution, depuis ses fondements établis par le père de l’école documentaire britannique John Grierson, et une étude esthétique des films qu’elle a produits.
Focalisant l’attention sur les artistes et les œuvres, ce texte prend le temps d’analyser celles et ceux dont l’importance fut cruciale dans l’histoire du documentaire, de l’animation, de la fiction ou des nouvelles technologies.
Ce faisant, ce livre sonde non seulement l’histoire de la fondation d’une cinématographie nationale distincte, qui doit certains de ses traits essentiels à la nature singulière de l’organisme qui en fut le creuset, mais aussi l’histoire de la société canadienne telle qu’elle s’est vue et inventée à travers ses propres images.
Contenu : Cinéma canadien – Cinéma québécois – Institutions cinématographiques – Cinéma d’animation – Cinéma documentaire – Cinéma direct – Candid Eye – Cinéma et propagande – Cinéma gouvernemental – John Grierson – Norman McLaren – Identité québécoise – Identité canadienne – Histoire des techniques cinématographiques – Etat et cinéma.