Show Less
Restricted access

Le Congrès de Paris (1856)

Un événement fondateur

Series:

Gilbert Ameil, Isabelle Nathan and Georges-Henri Soutou

Réuni en 1856 pour mettre fin à la guerre de Crimée, le Congrès de Paris fut l’occasion d’un incontestable rééquilibrage de l’Europe, après une période de relative mise à l’écart de la France consécutive à la chute du Premier Empire et au congrès de Vienne de 1815.
Le Congrès de Paris n’a pas remis en cause le fonctionnement du système européen existant, ce concert européen qui reposait sur la concertation entre les grandes puissances. Mais il a largement contribué à poser un certain nombre de jalons pour l’avenir : entrée de la notion d’autodétermination des populations dans le droit public européen à l’occasion de la question roumaine, début de l’européanisation de la question des droits des minorités religieuses et ethniques, établissement d’un statut des Détroits turcs comme élément du système européen, ouverture au niveau européen de la question italienne, début du développement d’un nouveau droit maritime.
Le Congrès de Paris marque la transition entre la légitimité nationale de type historique et dynastique et la légitimité reposant sur l’adhésion des populations. Il inaugure ainsi une période fondamentale dans le processus de modernisation du continent européen.
Contenu : Jean-Pierre Lafon : Allocution d’ouverture – Mireille Musso : Avant-propos : Le quai d’Orsay – Georges-Henri Soutou : Le système européen au XIXe siècle – Alain Gouttman : De la guerre de Crimée au congrès de Paris – Yves Bruley : L’organisation et le déroulement du congrès – John Rogister : Le traité de Paris et la Grande-Bretagne – Vadim Roginsky : La Russie et les résultats du traité de Paris – Klaus Koch : L’Autriche au congrès de Paris – Winfried Baumgart : Le rôle de la Prusse au congrès de Paris – Gianni Oliva : Le point de vue italien – Jacques-Alain de Sédouy : Les chrétiens d’Orient et le congrès de Paris – Michèle Battesti : L’abolition de la course : un acte fondateur du droit international – Frédéric Baleine du Laurens : La Commission du Danube –Jean-Paul Bled : Napoléon III et les Balkans – Florin Platon : Le congrès de Paris et le début de la modernité politique roumaine – Dusan T. Batakovic : La Serbie au temps du traité de Paris : un pas vers l’Europe – Emre Öktem : Le traité de Paris de 1856 revisité à son 150e anniversaire : quelques aspects juridiques internationaux – Jean-Claude Yon : En marge des négociations : mondanités et spectacles pendant le congrès de Paris – Hélène Carrère d’Encausse : Conclusion.