Show Less
Restricted access

Les réseaux du fer

Information, renseignement économique et sidérurgie luxembourgeoise entre France, Belgique et Allemagne 1911–1940

Series:

Gérald Arboit

Quel est le rôle de l’information dans l’activité économique ? Question fondamentale à la base de l’intelligence économique, elle est trop souvent négligée par les opérateurs. Elle guida les choix d’Emile Mayrisch à chaque étape de l’histoire de l’Arbed. Depuis la création de cette entreprise sidérurgique (1911) jusqu’à son avènement comme une industrie mondiale, dans l’entre-deux-guerres, ces choix stratégiques fondés sur l’information ont également eu des conséquences sur la structure économique luxembourgeoise. Ces mutations attirèrent l’attention de la Belgique et de la France, vainqueurs (1918) d’une Allemagne qui ne comprit jamais le Luxembourg. Si la dynamique de Mayrisch ne s’émoussa pas après sa disparition, ses successeurs furent moins habiles à manier l’information.

«Arboit hat ein überzeugendes Werk über die Vernetzung der luxemburgischen Eisen- und Stahlindustrie vorgelegt [...].»
(Christian Marx, Zeitschrift für die Geschichte der Saargegend 64/2016)

«Riche en données, l’ouvrage de Gérard Arboit est une contribution significative à l’histoire de la sidérurgie luxembourgeoise et des élites économiques et industrielles luxembourgeoises comme ouest-européennes. Les neuf chapitres du livre permettent aussi de revisiter et de compléter la biographie d’Emile Mayrisch et de souligner à quel point il est au cœur de la « première mondialisation » (Suzanne Berger) et surtout de ses suites liées au premier conflit mondial.»
(Olivier Dard, Hémecht 3/2018)